Artisanat

Evénement

Une Journée de la Coutellerie sous le signe de l’excellence

Luc et Pascal réunis autour de la passion de la coutellerie.
Publié le 13/08/2019
Noter cet article

Chaque année fin juillet, Luc et Sylvie de la Tranchade organisent la « Journée de la Coutellerie » au Bateau- Phare, au milieu d’une multitude de couteaux sagement alignés. Elle avait cette année une tonalité particulière, puisqu’il il s’agissait aussi de célébrer le talent de Pascal Renoux, sacré Meilleur Ouvrier de France 2018.

La reconnaissance de l’excellence

Le lauréat ne cache pas sa fierté et c’est légitime. Entrer au panthéon des meilleurs n’est pas l’apanage de tous. Et cette « reconnaissance totale » compte double quand on a son parcours. Car à l’origine, Pascal Renoux est architecte d’intérieur, du moins jusqu’à sa rencontre avec un forgeron qui lui inocule la passion de son métier. Mais c’est dans la coutellerie qu’il trouvera de quoi satisfaire sa gourmandise. Travail du bois, mécanique, ajustage, forge, polissage, joaillerie et bijouterie, la coutellerie regroupe toutes les compétences. S’ensuivent douze ans de formation auprès des plus grands de la discipline.

Le 25 septembre 2017, sur quarante inscrits, voilà Pascal parmi les quatorze présélectionnés en vue de la récompense ultime. Ils seront trois en finale. Le cahier des charges est drastique. Création, réalisation, montage sont matière à une longue série de notes, sans oublier la prestation d’ensemble. Ce sera gagné le 25 novembre 2018.

Une complicité de longue date

Luc et Pascal se connaissent depuis longtemps, plus de quinze ans dont dix de collaboration directe.

Lorsqu’il crée « Le Rhéta », son premier couteau, Luc s’adresse à Didier Charbonnel, coutellier à Valence, qui devient un ami. C’est par son intermédiaire qu’il découvre le travail de Pascal et celui-ci fera une première vraie démonstration à l’occasion des 20 ans du Bateau-Phare. Y sont présents nombre de professionnels de la coutellerie française.

À partir de 2014, Luc et Pascal commencent à sortir des couteaux ensemble. La naissance du « Rhéta II », fusion entre Le Rhéta et L’Insulaire, signe une collaboration plus étroite. Pascal Renoux est en effet le seul à faire le couteau de Luc. Ils partagent une même vision du métier.

Cette journée martinaise de la coutellerie aura été un peu celle de Pascal Renoux et à travers lui, de tous ces artisans dont le talent et le travail témoignent du savoir-faire français. Merci à Luc de la Tranchade pour ces opportunités de rencontres passionnantes.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires