Culture

Théâtre - Les portes en ré

Un spectacle mordant

Publié le 03/09/2019
Noter cet article

Alfred de Musset sera à l’honneur le 13 septembre prochain aux Portes-en-Ré. Le spectacle, joué par la troupe des Ré-acteurs de l’île de Ré, se compose de la pièce « Un caprice » et du dialogue « Dupont et Durand » en première partie de soirée.

« Un caprice » est une comédie en un acte et en prose qui réunit trois personnages un soir de bal. Dans l’intimité de son boudoir, Mathilde confectionne amoureusement une bourse à son mari, Monsieur de Chavigny, un libertin qui aime séduire et se laisser séduire. Elle espère lui offrir son cadeau dès qu’ils se retrouveront mais les choses ne se passent pas comme elle l’imaginait. Madame de Léry, sa meilleure amie, va alors tenter de renouer les liens de ce mariage en usant de son charme et de son goût pour le badinage. « À l’origine, j’avais très envie de monter « Les caprices de Marianne », mais les deux comédiens prévus pour cette pièce ont quitté l’île de Ré et donc la troupe. En me replongeant dans le répertoire de Musset, que j’aime beaucoup depuis très longtemps, je suis tombée sur « Un caprice », une pièce mordante avec des personnages très attachants », commente Marion Silhol, metteur en scène et animatrice des Ré-Acteurs.

Des sujets toujours d’actualité

« Dupont et Durand » quant à lui consiste en un dialogue savoureux entre deux glorieux ratés de l’écriture et de la pensée, encore habités par leurs rêves de jeunesse inassouvis. Un univers de petites vies, d’échecs et d’amertume, qui nous fait découvrir chez Musset une plume particulièrement alerte, acérée et pleine de fantaisie, au bord du registre de la caricature. « Qu’il s’agisse des désillusions de « Dupont et Durand » ou du thème de la pièce « Un caprice », les sujets ont encore beaucoup de résonance aujourd’hui », affirme Marion Silhol. Un spectacle qui nous replongera avec joie dans l’univers d’Alfred de Musset, considéré comme l’un des plus grands écrivains romantiques français.

Qui sont les Ré-acteurs ?

La troupe amateur des Ré-Acteurs, créée il y a quatre ans, compte aujourd’hui sept comédiens permanents de 20 à 72 ans ainsi que trois enfants. Accueillie par l’association Ré-création, la troupe est essentiellement composée de personnes du nord de l’île. Jusqu’à présent, les Ré-acteurs ont monté trois spectacles, des comédies, et participé à des manifestations comme les commémorations de la première guerre mondiale à Ars-en-Ré en novembre dernier. « La troupe se réunit tous les mardis soir, tout au long de l’année et accueillerait volontiers deux ou trois hommes supplémentaires », souligne Marion Silhol, l’animatrice des Ré-Acteurs.

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires