Nature

Evénement

Un mois d’environnement multi-facettes

Publié le 14/05/2013

L’avril rétais a été placé sous le signe de « la découverte du patrimoine naturel d’une diversité et d’une richesse rares », un cadre de vie insulaire à préserver. Chaque jour un évènement, on ne pouvait pas vraiment y échapper à un moment ou à un autre.

Les offi ces de tourisme avaient abondamment relayé le message, en distribuant la brochure qui présentait toutes les activités proposées. Les équipes de la Communauté de Communes, en particulier les six écogardes, étaient en première ligne afi n de porter la bonne parole. Il y eut bien sûr des temps forts. Les quinze premiers jours du mois les écogardes ont rencontré les scolaires venus dans les locaux de la CdC à Saint-Martin, accompagnés des enseignants. Et lorsqu’il était impossible pour les écoles de se déplacer, ils sont allés dans les classes, mais aussi au Collège Les Salières. L’opération « J’adopte un homard » est ainsi bien partie. Les bébés homards, nés dans une ferme aquacole en Cornouailles, ont trouvé 1500 parrains et marraines. La seconde quinzaine a plutôt été consacrée aux causeries et randonnées. Neuf randonnées sur le terrain ont rassemblé 160 personnes. La randonnée dédiée à la découverte des espèces végétales caractéristiques de l’île de Ré, à La Couarde a recueilli un maximum de suffrages : 34 personnes en ont suivi attentivement les explications. Les 25 participants qui ont assisté à la causerie sur le recyclage des coquilles d’huîtres, organisée à Sainte-Marie de Ré, par l’ADEPIR avec la participation de Ovive, se sont dits vivement intéressés par le sujet : « une belle découverte ! ».

Le mois de l’environnement s’est clôturé par l’Opération estran, dont c’était la quatrième édition. Le 27 avril, 50 bénévoles sur 22 sites ont sensibilisé 770 pêcheurs à pied. Le message commence à bien pénétrer les esprits, toutefois la réglementation concernant les tailles minimales autorisées évolue, et il est préférable d’être au courant plutôt que de risquer un rappel à l’ordre. Plus de 600 nouvelles réglettes ont été distribuées.

Ce n’est encore là qu’un premier bilan, qui sera sans doute complété dans les semaines à venir. Cette année, outre les vacanciers, pas mal d’habitants permanents et secondaires ont participé. Preuve de l’envie de mieux connaître son territoire de résidence. C’était la première fois que la collectivité organisait ce type d’évènement, pendant tout un mois. « Pour attirer l’attention, il faut des évènements qui durent dans le temps. Cela demande beaucoup de travail de préparation en amont, mais cela en vaut la peine », affirme Sylvie Dubois, toute nouvelle directrice Environnement à la CDC.

MB

Connaître, comprendre pour mieux préserver

En 2009, l’association Ré Nature Environnement faisait paraître, inséré dans Ré à la Hune, son premier numéro de « L’oeillet des Dunes » (ODD), petit naturaliste épisodique (publication gratuite).

À ce jour, l’évènement pour Ré Nature Environnement est la parution du tome 1 d’un ouvrage collectif édité par Geste éditions intitulé : « Connaître et comprendre la nature dans l’île de Ré ».

Pour le président de l’association environnementaliste, Dominique Chevillon, « cet ouvrage de 160 pages, ce “collector” intègre en plus des numéros de l’ODD, des enquêtes, des cahiers spéciaux et des dossiers, toujours traités avec l’oeil bienveillant du naturaliste. La finalité de cet opus étant de faire connaître et comprendre au plus grand nombre la nature dans l’île de Ré, cela dans sa simplicité, sa proximité, mais aussi dans sa complexité ».

Suivez le guide !

Pour cela, Asturia et son oeil acéré guide le lecteur à la découverte des richesses naturelles du territoire insulaire afi n de mieux les comprendre et donc de mieux les préserver. Au travers des enquêtes et cahiers spéciaux, le lecteur se familiarisera avec la richesse et le fonctionnement de la mer des Pertuis, la géologie de l’île, les cultures de la pomme de terre et de l’huître dans l’île, et prendra connaissance d’un psychodrame réto-rétais : « c’est la chenille qui redémarre… » ! «

Même si le ton est parfois impertinent, frondeur, voire même moqueur, l’approche des problèmes, fidèle à la “philosophie” de l’association, reste toujours constructive, convaincue et indépendante. Un tome 2 paraîtra en 2015 » rappelle Dominique Chevillon.

Ont collaboré à cet ouvrage : Dominique Chevillon, Pierre Le Gall, Danielle Siron, Dominique Boisard, Christine Malbosc, Cécilia Saunier-Court, Stéphane Maisonhaute, Marion Grassi, Louise, François Abinal, Gérard Marchi, Grégory Ziebacz, Anne Lemaître, Cécile Rousse, Gilles Brullon, Jean-Pierre Pichot, Romain Canteau, Sophie et Jacques Sury, Gérald Viaud.

 

Connaître et comprendre la nature dans l’île de Ré, tome 1

Ouvrage collectif édité par Geste éditions. Prix : 19,50 €

JPP

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires