Enfants et jeunes

Ces jeunes rétais ...

Un essai efficacement transformé

Claire Baudrais
Publié le 18/07/2012

Originaire des Deux Sèvres, Claire Baudrais aussi loin qu’elle remonte dans ses souvenirs d’enfance a toujours passé ses vacances dans le canton nord de l’île de Ré. Les opportunités de la vie font qu’elle y vit désormais de manière permanente depuis douze ans et elle estime qu’elle n’aurait pu souhaiter mieux que ce qui lui est arrivé.

A près un DUT techniques de commercialisation et une licence d’Anglais (parce que c’est utile) avec Chinois en deuxième langue (parce que c’est une découverte et une ouverture extraordinaire) à l’université de La Rochelle, une opportunité s’offre à elle alors qu’elle cherche un stage en entreprise. L’Agence du Fier qui se trouve à deux pas de chez elle aux Portes, lui propose un poste de secrétaire pour faire ce stage.

La découverte de l’immobilier dans le nord de l’île

Claire découvre le monde de l’immobilier dans le nord de l’île. Cette jeune femme intelligente et agréable va s’impliquer dans son job, si bien qu’on la gardera bien au-delà de la fin de son stage. Le milieu l’intéresse, elle s’entend bien avec l’équipe de l’agence, mais n’a pas fait autant d’études pour ne pas progresser. Elle commence par s’intéresser au secteur de la location, puis s’investira au sein de l’équipe des ventes. Un bébé plus tard, elle intègre l’agence d’Ars qui est un peu plus calme et se charge d’informatiser les données commerciales et d’animer le site de l’agence. L’immobilier est arrivé par hasard dans sa vie, mais elle apprécie les conditions de travail dont elle bénéficie. Ici pas de démarchage toujours un peu ingrat, les gens viennent la voir. Les transactions concernent souvent des résidences secondaires. Ces achats « plaisir » se font dans des conditions optimales avec des échanges agréables. Elle aime la relation qui s’établit entre elle et le client dont il faut bien comprendre les desiderata et les rêves pour lui trouver le bien adéquat. Au fil du temps, elle se constitue une clientèle qui après un premier investissement revient la voir pour acheter plus grand cette fois. Elle aime les suivre, voir comment ils intègrent la maison qu’elle leur a trouvée.

Une transmission réussie

À la suite du départ d’une collègue, elle revient à l’agence des Portes en 2008. Tout en s’occupant de la gestion de l’affaire de son compagnon, elle s’investit de plus en plus dans ce travail et quand Pierre-Loïc Vauchez décide de prendre sa retraite, elle saute le pas et reprend en janvier 2011, avec pour associé Jean-Charles Bain, le secteur transactions et expertises de l’Agence du Fier alors que Cécile Marty se consacre au secteur locations. Cette formule permet que la transmission de l’agence se fasse sans heurts dans la continuité des services rendus jusque-là à la clientèle. Claire a su saisir au vol une opportunité et utiliser ses capacités et sa force de travail pour se créer un avenir dans un monde qui n’est pas simple.

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires