Enfants et jeunes

Garde d'enfants

Trois drôles de dames flottaises à la tête de la toute nouvelle MAM

© Florence Sabourin - Lucie, Jennifer et Céline les trois assistantes maternelles de la MAM : “Cette expérience d’un mois est à la hauteur de nos espérances”
Publié le 04/11/2021

Connaissez-vous les Maisons d’Assistantes Maternelles ? Créées en 2010, elles sont en plein développement. Depuis le 15 septembre, la commune de La Flotte s’est dotée de ce tout nouveau service de proximité*. Etre nounou en MAM, ça veut dire quoi ?

Nous avons rencontré Céline, Jennifer et Lucie qui sont à l’initiative de l’ouverture de la MAM des P’tits Réthais*. Chacune ayant l’envie de devenir assistante maternelle, elles se sont regroupées après avoir entendu parler des MAM, pour donner vie à leur projet. Suite à la fermeture du Jardin d’Éveil devenu Jardin d’Enfants, non sans certaines polémiques, la mairie leur a mis ces locaux, devenus vacants, à disposition. Après la signature d’une convention et quelques travaux plus tard, nécessaires pour se mettre en conformité avec les besoins des enfants et leur sécurité, la MAM a ouvert à la mi-septembre 2021 ses portes à douze petits Flottais (majoritairement) âgés de deux mois et demi à trois ans. Avec une amplitude horaire importante de 7h à 18h30 et ce pendant presque toutes les vacances.

Pourquoi ont-elles choisi cette formule de garde collective ?

Le métier de garde d’enfant à domicile n’est pas de tout repos. Pour une nounou, seule chez elle toute la journée avec les bouts de chou, cela s’avère parfois pesant. Dans ce contexte, elle est seule face à un enfant difficile. Seule avec elle-même pendant les siestes ! Seule face à des parents indélicats… C’est là où le manque d’échange et la solitude deviennent compliqués. Les MAM permettent de rompre cet isolement.

« Ce qui nous a motivé dans ce projet, c’est ce partage d’expérience et de compétence. Sortir de chez nous pour aller travailler, avoir une collègue avec qui partager les soucis ou bonheurs quotidiens du travail. Discuter de ce qu’on veut préparer pour Noël ou Pâques, se confronter aux idées de l’autre, échanger…

Surtout, ne pas être isolée comme peut l’être une assistante maternelle exerçant chez elle. A la différence d’une crèche, nous avons moins d’enfants donc plus de temps à dédier à chacun. Nous sommes à leur écoute pour les laisser grandir à leur rythme. En fonction de nos affinités, nous pouvons exercer des délégations au niveau des activités, ce qui apporte un enrichissement à l’enfant.

Les locaux dans lesquels nous travaillons sont plus grands que nos domiciles et c’est un avantage pour les petits qui ont plus d’espace. Les équipements, les loisirs et les jeux sont mutualisés. A l’issue de ce premier mois d’activité, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que cette expérience est à la hauteur de nos espérances. Cela nous conforte dans notre choix », nous confient d’une même voix ces trois nounous au top. « Nous apprenons à travailler ensemble au quotidien et dans l’avenir, nous avons pour projet de pouvoir accueillir des enfants porteurs de handicap et en difficulté sociale. Mais sans précipitation, tout cela viendra étape par étape. »

Alors bravo à elles de s’être lancées dans cette aventure d’avoir osé et su convaincre l’équipe municipale de les suivre dans ce projet inédit sur l’île. A n’en pas douter, d’autres suivront.

*Lire notre article “Une MAM pour les P’tits Réthais, à La Flotte” du 7 mai 2021, sur realahune.fr MAM des P’tits Réthais ouverte du lundi au vendredi 9 Bis cours Eugène Chauffour 17630 La Flotte 05 46 50 44 85 mamdesptitsrethais@gmx.fr

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires