Sports

Tournois de tennis handisport

Toyota Open international : une édition contrainte mais réussie

© Bernard Mouricout - Sur les cours de La Couarde, le Français Guilhem Laget, 22 ans, a prouvé qu’il avait toutes les chances de briller lors des prochains Jeux paralympiques de 2024
Publié le 23/06/2021

Comme chaque année y compris depuis le début de la crise sanitaire, le Toyota Open international de l’île de Ré s’est déroulé à La Couarde, du 16 au 20 juin dernier. Retour sur cet événement sportif de haut niveau comptant parmi les 16 tournois les plus importants à l’échelle mondiale

Pour la 17ème année consécutive, l’association Ré Handi Tennis et le Tennis des Pertuis organisaient le Toyota Open international de tennis handisport de l’Ile de Ré, avec le soutien de la Fédération Française Han disport et l’ITF (International Tennis Fédération). Une édition particulièrement contrainte cette année, mais qui a offert de belles surprises. Yann Maître, l’organisateur de l’événement, se dit satisfait de ce cru 2021, et ce à plusieurs niveaux. « Malgré un protocole sanitaire drastique, malgré une météo peu favorable, une fête des pères, un couvre-feu allégé à ce moment-là et des élections, nous avons réussi à avoir beaucoup de monde dans les gradins ! », se réjouit-il. Autre satisfaction pour l’organisateur : la réussite de l’événement du point de vue éducatif. Engagé dans la démarche « Génération 2024 »*, le tournoi mène une vaste opération de sensibilisation au sport, au handicap et au paralympisme.

350 enfants sensibilisés

Cela s’est traduit cette année par plusieurs interventions des joueurs auprès des enfants de six écoles de l’île ainsi que des collégiens de Saint- Martin-de-Ré, soit en les accueillant sur le site du tournoi, soit en leur rendant visite dans leurs établissements. « Pas moins de 350 écoliers et collégiens ont été touchés par l’opération de sensibilisation à l’occasion de cette édition 2021. Cela signifie que sept établissements de l’île de Ré nous font confiance. Pour certains, il s’agit d’une poursuite de la démarche d’années en années mais pour d’autres, c’est une grande première et une vraie découverte, comme pour l’école d’Ars-en-Ré », s’enthousiasme Yann Maître.

Espoirs olympiques à suivre

L’événement a rassemblé une cinquantaine de joueuses et joueurs de haut niveau, dont certains très bien placés pour les futurs Jeux Paralympiques de 2024. « 2021 a été une édition particulière, avec un calendrier particulier. Pour les joueurs, il y eu en effet onze semaines de compétitions consécutives avec des tournois mondiaux majeurs, principalement en Europe », commente Yann Maître. « Le tableau était excessivement dense, avec des résultats difficiles à pronostiquer ! Deux joueurs ont été particulièrement marquants cette année. Le Français Guilhem Laget, qui a joué sa première demi-finale sur un tournoi de ce niveau et qui représente un bel espoir pour les Jeux de 2024. Il est la vraie révélation de cette année. Quant au Néerlandais de 21 ans Ruben Spaargaren, il est le grand vainqueur du tournoi et tous les espoirs sont permis pour qu’il remporte une médaille en double à Tokyo », conclut Yann Maître.

* Le label « Génération 2024 » vise à développer les passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif afin d’encourager la pratique physique et sportive des jeunes.

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires