Sports

Rugby

Le Stade Rochelais fait tomber lourdement le Castres Olympique, champion de France

Cette rencontre a été illuminée d'un public fantastique acquis à la cause rochelaise
Publié le 02/01/2019
Le Stade Rochelais fait tomber lourdement le Castres Olympique, champion de France
5 (100%) 2 vote[s]

Samedi 29/12 au soir au stade Marcel Deflandre, La Rochelle reçoit Castres. Une confrontation qui donne comme un air de revanche puisque la saison passée, la défaite subie à domicile contre cette même équipe castraise, nous avait définitivement éliminés d’une place dans les six premiers permettant d’accéder au statut de barragiste qui préserve l’espoir de participer aux phases finales du championnat.

Cette première période commence et d’entrée les Rochelais imposent leur rythme aux visiteurs du jour. Une entame de match récompensée par une pénalité réussie sans trembler de Ihaia West. L’ouverture du score et l’avantage sont donc logiquement du côté du Stade Rochelais.

Le ballon sort très rapidement en ces premières minutes, il est facile de noter beaucoup d’intentions et d’envie de part et d’autres.

Suite à un avantage en cours improductif, l’ouvreur Castrais Benjamin Urdapilleta se retrouve dans une position similaire à celle de son homologue adverse un peu plus tôt ; celui-ci ne tremble pas et ramène son équipe à 3 3 après 12 minutes de jeu.

Ihaia West, à la suite d’une mêlée dans les 22 mètres castrais, tente de concrétiser l’occupation du terrain dans le territoire adverse. Il délivre une passe au pied un peu longue pour son coéquipier et son ailier n’arrive pas suffisamment tôt pour sauver la touche.

À la 19ème minute, Pierre Aguillon inscrit le premier essai du match en coin côté gauche. Suite à cette action, Jean Charles Orioli pour La Rochelle et Christophe Samson sont les initiateurs d’un début de geste d’énervement général et écopent chacun d’un carton jaune, les deux équipes se retrouvent à 14 pour les 10 prochaines minutes. Le score se porte à 10 3 après la transformation réussie par Ihaia West.

À la 24ème minute, Vincent Rattez raffute le long de la ligne de touche côté gauche. Malgré une belle avancée ballon en mains et quelques dizaines de mètres gagnés, l’arrière rochelais se fait rattraper par la patrouille castraise.

Les Jaune et Noir continuent de maîtriser le jeu et insistent dans le camp adverse. Ils profitent aussi de fréquentes pertes de balle des olympiens.

Nous sommes sur un regroupement côté droit. En 4 passes initiées par une sortie de balle de Tawera kerr-Barlow, Ihaia West trouve Marc Andreu à gauche par l’intermédiaire d’une belle passé sautée qui l’envoie aplatir le deuxième essai Rochelais. Les maritimes prennent alors 14 points d’avance menant 17 3.

Nous sommes dans les derniers instants de la 1ère période et Castres sent qu’il est important de recoller à la marque avant la pause. Suite à une touche castraise, les maillots bleus organisent un ballon porté aplati dans l’en but rochelais par le pilier Jody Jenneker. C’est sur cet essai transformé que l’arbitre renvoie les joueurs aux vestiaires.

Les joueurs effectuent leur retour sur la pelouse et le match reprend ici au Stade Marcel Deflandre sur le score de 17 à 10 en faveur de La Rochelle.

Les rochelais ne tardent pas à rentrer dans cette 2eme période puisque, suite à une bonne récupération en milieu de terrain, c’est Pierre Aguillon qui vient aplatir son second essai personnel du match au terme d’une belle course côté droit. 22 10 pour La Rochelle.

Les Castrais sont venus à La Rochelle avec de fermes intentions et ne comptent pas se résigner si vite à une domination Jaune et Noire.
En insistant au ras face aux poteaux, les maritimes se font sanctionnés par l’arbitre pour avoir plongé sans garder ses appuis au sol. Les Castrais indiquent vouloir prendre les points au pied, se faisant dominer largement en conquête depuis le début du match. 22 13 après cette pénalité réussie.

Suite à son échec, le ballon venant heurter le montant gauche des poteaux, celui-ci se rachète en déviant positivement cette fois la tentative de pénalité de Ihaia West qui donne 3 points supplémentaires à son équipe en inscrivant une nouvelle pénalité. 25 13 après 53 minutes de jeu.

Les joueurs jettent toutes leurs forces dans la bataille

Les joueurs jettent toutes leurs forces dans la bataille

Les Jaune et Noir enchaînent et veulent enfoncer le clou à l’heure de jeu, un moment toujours important dans le match. En multipliant les actions, ne cessant de mettre une pression croissante sur leur adversaire, ils mettent Castres à la faute qui écope d’un essai de pénalité. Sans cette faute commise, Pierre Aguillon aurait été auréolé d’un nouvel essai personnel. 32 13 à la 56ème minute.

Le pack rochelais continue de régaler en malmenant son homologue adverse. Sur une touche Castraise, Pierre Bourgarit, à l’affût du bon coup et bien placé, effectue une astucieuse interception qui laisse sans réaction la défense adverse. Nous vivons un temps fort de La Rochelle qui en profite pleinement. 39 13 à l’heure de jeu.

Le Champion de France en titre est sans doute vexé de l’affront rochelais et réagit en inscrivant un essai par la main de son capitaine Robert Ebersohn. Une action finement menée suite à un lancement de jeu rapide après un point de fixation créé côté gauche. Le Castres Olympique revient à 39 20.

C’est désormais aux visiteurs de réagir et de surprendre par leur vitesse les joueurs rochelais. Suite à un plaquage manqué dans les 40 mètres castrais, ceux-ci font une formidable remontée de terrain pour aplatir en coin côté droit et rester dans le match n’étant plus menés que 39 27 à seulement 10 minutes de la fin du temps réglementaire. Ce nouvel essai nous fait perdre temporairement le point de bonus offensif.

Mêlée à 15 mètres de l’en but castrais introduction La Rochelle. Une munition intéressante sans effet. Les Jaune et Noir récupèrent une touche dans les 22 mètres castrais. Romain Sazy effectue une bonne prise de balle qui forme une cocotte allant à l’essai. Hélas après arbitrage vidéo, Mathieu Tanguy fait écran et l’essai est refusé. Le score en reste à 39 27 à 5 minutes de la fin du match.

Les joueurs jettent toutes leurs forces dans la bataille. C’est finalement Wiaan Liebenberg qui vient délivrer ses supporters redonnant à son équipe virtuellement le point de bonus offensif. 46 27 à 2 minutes de la fin.

Mais La Rochelle n’est pas rassasié, en veut toujours plus et ne cesse d’émerveiller. Nouvel essai de Marc Andreu. 53 27 quand la sirène indiquant la fin du temps réglementaire retentit.
photo 3 web

Cette rencontre a été illuminée d’un public fantastique acquis à la cause rochelaise, n’ayant jamais cessé de pousser et de soutenir son équipe par des chants, des olas ou encore de vigoureux applaudissements durant tout le match. C’était aussi le 41ème guichets fermés consécutifs en Top14. Avec cette victoire, le Stade Rochelais prend provisoirement la place de dauphin derrière le leader Clermont au classement général. Place reprise par Toulouse qui triomphait du RC Toulon à domicile.

 

La Composition des Équipes

Le XV de départ : 1. Dany Priso, 2. Jean-Charles Orioli, 3. Uini Atonio, 4. Romain Sazy, 5. Thomas Jolmes, 6. Viaan Liebenberg, 7. Kevin Gourdon, 8. Victor Vito (cap), 9. Tawera Kerr-Barlow, 10. Ihaia West, 11. Marc Andreu, 12. Jérémy Sinzelle, 13. Pierre Aguillon, 14. Arthur Retiere, 15. Vincent Rattez

Le banc : 16. Pierre Bourgarit, 17. Mike Corbel, 18. Mathieu Tanguy, 19. Grégory Alldritt, 20. Alexi Bales, 21. Levani Botia, 22. Kini Murimurivalu, 23. Sila Puafisi

L’équipe du Castres Olympique : 15. Palis ; 14. Laveau, 13. Ebersohn (cap), 12. Vialelle, 11. Batlle ; 10. Urdapilleta (o), 9. Radosavljevic (m) ; 8. Gimeno, 7. Vaipulu, 6. Delaporte ; 5. Jacquet, 4. Samson ; 3. Kotze, 2. Jenneker, 1. Tichit.

Remplaçants : 16. Firmin, 17. Falatea, 18. Lassalle, 19. Tulou, 20. Gerondeau, 21. Domenech, 22. Combezou, 23. Hounkpatin.

S. Forest

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires