Sports

Surf

Sport de la nouvelle vague

Sous un soleil automnal, les jeunes Rétais s’entraînent à la pratique du surf.
Publié le 19/12/2017

Le surf est une pratique de plus en plus prisée sur notre île et le club de surf, dont le siège se situe au Bois-Plage, est né en 2000

Il comporte deux structures intimement liées : le « Ré-Surf » qui gère l’ensemble des stages d’été, et le « Surf-Club-Rétais » (association de type loi 1901) qui organise les entraînements à l’année. Fort de ses 325 licenciés, le club est l’association sportive de l’île de Ré qui compte le plus grand nombre d’adhérents.

Un encadrement de qualité

Jean Bureau a été nommé président il y a deux ans. Rémy Cormier, directeur, est responsable depuis la création du club. Quatre moniteurs sont à la disposition des surfeurs tout au long de l’année : Marie Desgrottes, originaire de Sainte-Marie de Ré est en place depuis douze ans. Antoine Boileau, Portingalais, est arrivé il y a quatre ans. Enfin, Johann Laulanet, qui a toujours vécu sur l’île, et Nicolas Perrin qui, lui, arrive de La Rochelle, offrent leurs services depuis 2015.

Un planning d’activités bien copieux

Durant l’automne et le printemps, en fonction des conditions météorologiques, les membres de l’association flottaise « Ré-Espace- Jeunes », qui viennent d’adhérer au club cette année, s’entraînent tous les mercredis de 14h à 16h pour les 8-12 ans et de 16h à 18h pour les 12-17 ans. Un soutien est effectué le vendredi après-midi de 14h à 17h pour les élèves du collège.

Plusieurs créneaux sont proposés aux adultes : le jeudi de 12h à 14h, le vendredi de 11h à 13h et de 18h à 20h (au printemps), le samedi de 13h30 à 15h30, enfin le dimanche de 11h à 13h.

Le club dispose d’une structure adaptée et bien organisée. Sur le parking de la plage de Gros-Jonc, il y a un poste de secours mis à disposition par la mairie du Bois-plage. Juste à côté, se trouve un local de stockage du matériel. Même si les responsables soulignent l’importance d’obtenir des subventions supplémentaires, ils précisent qu’ils disposent de deux minibus qui permettent de participer aux différentes compétitions, d’aller s’entraîner ailleurs, notamment en Vendée ou sur les côtes de Royan. Grace à ces moyens de locomotion, plusieurs membres du club se sont rendus, en septembre dernier, à Hossegor, dans les Landes, pour assister au championnat du Monde de surf.

Un séjour au Maroc (à côté d’Agadir) est prévu pour février 2018, une initiative mise en place depuis une dizaine d’années. Seize participants seront accueillis pour chacun des deux séjours d’une semaine.

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires