Loisirs

Ecole de musique - Le Bois-Plage

Ecole de musique de l'île de ré au Bois plage : percussionnistes

S’ouvrir sur le monde grâce à l’apprentissage de toutes les musiques

Les percussionnistes
Publié le 09/12/2015

Située au Bois-Plage, la seule école de musique de l’île tient le bon rythme grâce au dynamisme d’une équipe investie.

L’Assemblée Générale le confirmait lundi 7 décembre : l’association fondée en 1982 se porte bien ! L’école accueille cette année encore un peu plus d’élèves (ils étaient 150 à la rentrée), au point que le bâtiment est devenu sérieusement exigu pour les douze professeurs qui l’animent. Ce succès reflète l’engagement de Lydie Beun qui est responsable pédagogique de l’école depuis 26 ans. Également professeur de violon et d’alto, elle multiplie les initiatives pour qu’enfants et adultes puissent, grâce à l’apprentissage de la musique, s’ouvrir sur le monde. Car pour Lydie Beun c’est de plaisir qu’il s’agit avant tout ! Dès l’âge de 5 ans, la classe d’éveil musical permet aux plus jeunes d’expérimenter les sons et de développer l’écoute et la créativité. L’année suivante, le parcours « découverte » les guide dans le choix d’un instrument. À partir de 7 ans, les élèves peuvent accéder aux cours de formation musicale et instrumentale. Articulée en deux cycles de trois ans chacun, l’apprentissage du solfège va de pair avec la pratique de l’instrument. Grands classiques, les cours de guitare et de piano affichent complets, mais les amateurs d’harmonica ou de trompette par exemple, ont encore une chance parmi les quinze disciplines proposées. Si l’enseignement y reste certes académique, l’école ne craint pas de sortir des sentiers battus pour éveiller notre curiosité.

De nombreux ateliers « découverte » et spectacles tout au long de l’année

En tête de liste des projets de Lydie Beun, l’atelier « Musiques actuelles » s’est concrétisé et pourrait un jour, justifier la création d’une classe. Le principe est d’aborder en formation de base (guitare électrique, basse et batterie) un répertoire varié allant du rock à la world music. L’activité vise à regagner un public d’adolescents qui a tendance à délaisser le pouvoir de la musique au profit de ses aspirations sportives. Les percussions corporelles ont elles aussi fait cette année leur entrée au programme grâce à Irène Just, par ailleurs professeur de flûte traversière. Avec elle, le corps devient un instrument, tout comme la voix qui séduit une quinzaine de CP, CE1 au cours de Chorale de Delphine Doublot. Le trombone est également à l’honneur cette année pour nous donner du souffle. Même les plus petits peuvent le tester, grâce au P-Bone, réplique incassable et très légère, qui bien qu’en plastique, sonne comme du laiton. En relation étroite avec la philharmonie de l’île, les élèves donnent aussi des spectacles tout au long de l’année en partenariat avec les écoles, ou les associations locales. Parmi eux, la très attendue comédie musicale « Flashes Dingues » sera présentée le 19 mars à la Maline.

Marie-Victoire Vergnaud

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires