Aide et humanitaire

Engagement volontaire

Entrainement des sapeurs-pompiers volontaires

Sapeurs pompiers volontaires : pleins feux sur le recrutement !

Le centre de formation CFIS du SDIS 17. (c) SDIS 17 - Sylvain Roussillon
Publié le 11/02/2014

360 sapeurs-pompiers professionnels, 2000 sapeurs-pompiers volontaires, 100 jeunes sapeurs-pompiers et 125 personnels administratifs répartis dans 72 centres de secours veillent sur la sécurité civile, les personnes et les biens de notre département. Sur l’île de Ré, 3 centres de secours (CS) : Sainte-Marie, Saint-Martin, Ars et 3 centres de première intervention (CPI) : La Flotte, Le Bois, Les Portes, sont prêts à intervenir en toute circonstances et en toutes saisons.

La sécurité insulaire : une tradition de volontariat à relancer dans nos villages

La fourchette des effectifs est de 12 à 24 sapeurs pour un CPI et de 24 à 48 pour un centre de secours, rappelle le capitaine Loïc Maurin, chef du service formation et ressources humaines du groupement nord à La Rochelle.

« Sur l’île de Ré, nous sommes au seuil minimum des effectifs par centre. Sachant que pour 1 pompier opérationnel il faut 5 pompiers disponibles », ajoute le lieutenant Philippe Lacoste, chef de centre de Sainte- Marie. « Notre besoin de recrutement est urgent, pour mieux répartir missions et astreintes sur l’ensemble des sapeurs du centre de secours et être capable de répondre aux demandes de secours. »

Qui peut s’engager dans les sapeurs pompiers volontaires ?

Toutes personnes, hommes ou femmes motivés, peuvent se présenter à la caserne de leur commune.

Lors d’un premier entretien avec le chef de centre, le candidat devra montrer sa motivation et sa volonté de s’engager sur la base de valeurs partagées. Une visite médicale interne au sdis confi rmera la possibilité de s’engager dans les sapeurs pompiers volontaires. Le postulant sapeurpompier sera accompagné et formé en caserne et au centre de formation, avant de se voir confier des interventions en fonction de ses aptitudes, ou de sa spécialisation au sein du corps.

L’engagement volontaire : un acte civique valorisant et gratifiant moralement

Le respect populaire pour le corps des sapeurs pompiers, volontaires et professionnels, est à la hauteur des valeurs de dévouement, de solidarité et d’esprit de corps mis au service de la protection des biens et des personnes. L’engagement volontaire est aujourd’hui accompagné par une formation initiale qui dure environ 4 semaines, programmée et étalée sur une à trois années. Indispensable et pluridisciplinaire, elle comprend secourisme, lutte contre les incendies domestiques, industriels, feux de forêts, etc. Le nouveau centre de formation, CFIS, implanté au coeur de la base aérienne BA 721 à Saint-Agnant, accueille pompiers volontaires et professionnels pour toutes les formations.

Porter l’uniforme des pompiers se mérite, et c’est signifi catif d’une capacité humaine et technique à affronter les situations à risques de la vie quotidienne, variées et évolutives avec le progrès technologique. La pompe à bras actionnée fièrement par nos anciens fait désormais partie de l’album des photos souvenirs ! Le matériel a considérablement évolué.

Un corps de volontaires qui s’adapte aux nouvelles exigences de la société

La loi de décentralisation de 1996 a réformé en profondeur l’organisation des pompiers de proximité aujourd’hui gérée par le département, précisant les critères de recrutement et les conditions d’interventions, en collaboration et en complémentarité avec différents niveaux de la protection civile. Les sapeurs-pompiers volontaires tiennent un place prépondérante dans cette organisation et leurs compétences sont reconnues de tous. Les rejoindre, c’est l’assurance de se sentir utile, d’apprendre beaucoup sur soi et sur les autres, en partageant des moments intenses.

Un parcours réfléchi et encouragé, où la mixité a sa place

Le sapeur pompier volontaire, homme ou femme, s’engage pour une période 5 ans, renouvelable tacitement, sous réserve que les conditions d’âge et d’aptitude physique demeurent remplies. L’engagement peut être suspendu par le sapeur pour raisons personnelles, pendant une ou plusieurs périodes, dans la limite d’un cumul de 5 ans. Après la période probatoire de 1 an, le sapeur-pompier volontaire suit une formation continue programmée pour maintenir ses compétences et développer ses spécialités.

De nombreuses dispositions ont été prises pour favoriser le volontariat, concilier missions et impératifs de la vie professionnelle. Employeur et sapeur volontaire reçoivent des compensations, indemnisations et avantages financiers en conséquence.

Alors pourquoi pas vous ? Si vous y aviez pensé mais n’osiez pas, si vous souhaitez vous informer en toute liberté, allez à la rencontre de nos sapeurs-pompiers volontaires à la caserne. Profitez aussi des journées portes ouvertes pour vous informer. Les critères de candidatures sont accessibles et votre engagement vous apportera humainement beaucoup.

 

Conditions à remplir pour devenir sapeur-pompier volontaire :

– être âgé de 17 ans au moins (dérogation avec accord des parents si moins de 18 ans) et de 60 ans au plus ;

– avoir une condition physique compatible avec une activité opérationnelle et être vacciné contre l’hépatite B (visite médicale de recrutement interne SDIS) ;

– jouir de vos droits civiques ;

– fournir le casier judiciaire N° 2 ;

– être citoyen européen (il n’est pas nécessaire d’être de nationalité française) ;

– instruire un dossier de candidature ;

– s’engager pour 5 ans (après période probatoire de 1 an) ;

– suivre la formation étalée sur 1 an.

Le service formation-ressources humaines du SDIS 17 vous accompagnera dans vos démarches.

 

Contact :

Groupement nord – Capitaine Loïc Maurin, Avenue du Général Mangin – 17000 La Rochelle

Tél. : 05 46 00 45 43

Mail : recrutementspv@sdis17.fr

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires