Vie politique

Conseil municipal Sainte-Marie

Sainte-Marie : une équipe au travail

© Nathalie Vauchez - Les bureaux de tabac des places des Tilleuls (sur la photo) et d’Antioche sont exonérés à titre exceptionnel des redevances d’occupation du domaine public pour leurs terrasses
Publié le 20/10/2020

Jeudi 17 septembre à la mairie de Sainte-Marie s’est déroulé un Conseil municipal qui a rondement réglé les affaires courantes

A commencer par la présentation de quatre commissaires éligibles destinés à siéger au sein de la de la Commission Intercommunale des Impôts directs (CIDD) parmi les 40 que la Communauté de Communes Ile de Ré doit proposer à la Direction des Finances Publiques. Ce sont Isabelle Ronté, Noëlle Rayneau, Gregory Poussard et Christian Ferrand qui représenteront Sainte-Marie.

En raison de l’état d’urgence sanitaire, il a été décidé de procéder, à titre exceptionnel, à une exonération des redevances d’occupation du domaine public pour les terrasses des deux bureaux de tabac des places des Tilleuls et d’Antioche. L’indemnité représentative du logement (IRL) dont bénéficient les instituteurs non logés est identique depuis 2010. Le conseil municipal a décidé d’émettre un avis favorable pour l’IRL retenue au titre de 2019 soit un taux de base annuel de 2 185 € pour les célibataires, majoré de 25%, soit 2 731 €, pour les instituteurs avec enfants et les agents mariés.

Les jeunes Maritais âgés de 17 à 25 ans souhaitant obtenir le BAFA (Brevet d’Aptitude aux fonctions d’animateur) pourront bénéficier d’une aide de 500 € et la commune prendra également en charge les frais de participation au stage de perfectionnement. Côté ressources humaines, deux postes d’adjoint territorial d’animation seront créés et un régime indemnitaire spécifique des agents de la filière police municipale sera mis en place.

Daniel Vallegeas fit un rapide tour d’horizon de l’activité économique de la commune durant la saison estivale. La baisse des camelots sur les marchés n’a pas été vraiment significative. De 23 en 2019 sur la place d’Antioche, ils sont passés à 20 en 2020 et de 37 sur la place des Tilleuls en 2019, ils sont tombés à 30 en 2020. Les camelots présents sur les marchés ont fait une bonne saison à partir de la réouverture de ces derniers et les recettes de la mairie ont évolué de manière suivante depuis 2018 : 27 900 €, 2019 : 32 760 et au 15 septembre 2020 : 29 600 € et la saison des marchés n’est pas terminée. Il semble que les commerçants aient également fait une saison convenable. Un chiffre d’affaires qui n’est pas fait ne se rattrape jamais, mais les camelots ont réussi à tirer le maximum d’une saison bien mal entamée.

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires