Élection

Elections municipales Sainte-Marie

« Sainte-Marie de Ré Autrement », pour « rendre la parole aux Maritais »

Sandrine Philipponneau, Jean-Yves Breilloux, Erika Romagné, Didier Guyon, Marie- France Bonté ont confirmé leur présence sur la liste “Sainte-Marie de Ré Autrement”.
Publié le 06/11/2019

Menée notamment par Marie-France Bonté et Didier Guyon, cette liste ne se positionne pas comme “d’opposition” à Gisèle Vergnon, mais davantage comme “concurrente”. Elle souhaite proposer une gouvernance citoyenne, faire vivre la commune toute l’année, et avoir une approche globale, économique, urbaine et environnementale.

Lors de l’une de ses réunions d’information organisées chez les uns ou les autres, auxquelles tous les Maritais voulant découvrir et contribuer à son programme peuvent participer, cinq candidats (notre photo) ont officialisé leur participation à la liste, avant de présenter aux convives leur projet en cours de construction conçu par une trentaine de Maritais, autour du concept « Vivre ensemble et faire ensemble ».

Faire vivre la démocratie locale

« Face à une équipe municipale en place depuis douze ans, nous voulons proposer quelque chose de différent, lancer un débat entre deux projets. Nous sommes concurrents, pas ennemis, ce qui nous préoccupe est Sainte-Marie de Ré, ce qui peut y être amélioré. Notre liste est sans étiquette politique, composée de sensibilités différentes, nous voulons mener une campagne participative, proposer un travail en groupe et non pas un programme clé en main. Nous voulons travailler pour toute la commune, et non pas créer des divisions. Si nous reconnaissons que certaines choses sont bien, d’autres choix ne nous paraissent pas pertinents et nous déplorons que les décisions soient imposées en Conseil municipal, que tout se décide dans un seul bureau de la mairie… On apprend que les choses sont décidées, sans avoir été concertées. Il n’y a pas de communication, jamais de retour avec la municipalité actuelle » expliquent en choeur les membres déclarés de la liste. « Nous voulons respecter l’Histoire de la Commune, conserver son authenticité, tout en la faisant évoluer selon les besoins de ses habitants, de tous ses habitants ».

« Avant de lancer une grande réunion publique (en décembre 2019, NDLR) nous avons souhaité réfléchir en petits groupes de travail et construire ensemble un projet municipal. Nous appliquons dès à présent une démarche participative, qui est celle qui prévaudra dans la gestion communale, si nous sommes élus ».

Un projet en construction, reposant sur trois piliers

Le projet s’articule autour de trois piliers : la participation citoyenne, un village vivant toute l’année, une approche globale conciliant l’économie, les finances, le foncier et l’écologie.

Concernant le premier item, les candidats estiment que la gestion municipale concerne tous les citoyens et qu’une équipe d’élus doit savoir écouter, concerter et composer avec la richesse des expériences de la population. A cela correspond une gouvernance très participative, qui irait – si la liste était majoritaire – jusqu’à la mise en place d’un budget participatif : par exemple d’un montant de 15 ou 20 000 €, qui fonctionnerait via des appels à projets, le conseil municipal validant in fine chaque projet. Les commissions de travail seraient aussi élargies aux habitants qui souhaitent y participer, et des réunions thématiques de concertation seraient organisées régulièrement. « Rendons la parole aux Maritais » concluent sur cet axe les candidats.

Pour le pilier « Un village vivant toute l’année », la liste Sainte- Marie de Ré Autrement aimerait que tous ensemble les Maritais réfléchissent à ce qui contribue au dynamisme quotidien de la commune : vie des associations, animation des places – à cet égard la place d’Antioche paraît à certains peu « sexy » et tous aimeraient faire revivre la place de l’Eglise -, dynamique culturelle, mobilité et sécurité des déplacements de tous, notamment des enfants et des aînés… Bref « retrouver notre âme de villageois avec sa relation à l’autre ».

L’axe dit « dur » concerne « une approche globale qui prend en compte les aspects multiples de la vie quotidienne des Maritais dans ses trois composantes : économique, urbaine et environnementale. Trois composantes que nous considérons comme indissociables ». La liste souhaite afficher une ambition pour les activités agricoles et artisanales, gérer différemment et de façon novatrice l’afflux touristique estival.

En matière d’urbanisation, elle entend « maîtriser le développement du village et mener une politique dynamique d’habitations à coût modéré pour fixer une population jeune ».

Dans le domaine écologique elle ambitionne d’accompagner la transition énergétique, de travailler en concertation étroite avec les agriculteurs pour aller vers une agriculture durable, de repenser totalement et collectivement la gestion de la mobilité et du stationnement sur la commune.

« Rendons la parole aux Maritais ! », et ce dès maintenant, pendant cette campagne électorale, pour construire « un projet qui corresponde à la population » ont conclu les organisateurs.

Prochaine réunion d’information et de travail le jeudi 19 novembre, à 19h30.
Contact : collectifmaritais2020@gmail.com

Propos recueillis par Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Docara
    Publié le 15 novembre 2019

    Réunion d’info et de travail Sainte Marie de Ré Autrement
    Le jeudi ou le mardi ? Le 19 ou je 21 ?
    Merci

    Répondre