Territoire

Saint-Martin de Ré à la Hune

Saint-Martin, l’Etoile de Ré

Vu du ciel, Saint-Martin repose dans les bras d’une étoile.
Publié le 16/08/2017

L’étoile, c’est bien sûr celle dessinée par Sébastien Le Prestre de Vauban, célèbre ingénieur, urbaniste et architecte militaire de Louis XIV, qui dota Saint-Martin d’une citadelle et de remparts aujourd’hui inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. C’est aussi un village-capitale offrant tous les avantages de la modernité, et une cité balnéaire dont le port est l’un des fleurons de la côte Atlantique. Bienvenue à Saint-Martin !

 

Le patrimoine à ciel ouvert

Si toutes les communes de l’Ile de Ré ont leur personnalité, sur Saint-Martin a soufflé le vent de l’Histoire de France. Edifiées entre 1681 et 1685, les fortifications qui encerclent la ville devaient protéger toute la population de l’Ile en cas de débarquement ennemi. Un chef d’oeuvre d’architecture militaire inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 2008 après quatre années d’attente, au même titre que onze autres réalisations du célèbre Vauban. Une distinction prisée qui célèbre la « valeur exceptionnelle et universelle d’un site ». La Citadelle, transformée en prison au XIXème siècle, fait partie intégrante de l’histoire du village : de Dreyfus à Louise Michel en passant par Seznec ou Papillon, de célèbres détenus sont passés par ses hauts murs. Destination le bagne et son cortège de déchirants départs qui ont marqué la mémoire collective martinaise. Il faut aussi s’arrêter au pied des deux portes qui fermaient la ville, Thoiras et Campani, dont l’éclairage nocturne a été amélioré par l’usage de LED.

Découvrir le patrimoine de Saint-Martin, c’est aussi admirer l’Hôtel de Clerjotte, demeure de style gothique flamboyant datant du XVème siècle qui abrite aujourd’hui le Musée Ernest Cognacq, l’illustre natif de Saint-Martin fondateur de La Samaritaine et grand amateur d’art. Le musée martinais est l’un des plus importants de l’île. Chaque année y sont proposés des expositions temporaires et des spectacles gratuits dont le financement est assuré par la commune. Sur les hauteurs du village (soit 19 mètres au plus au-dessus du niveau de la mer !), l’église partiellement détruite témoigne des multiples sévices que le temps ou les hommes lui ont infligé depuis sa construction au XVème siècle. Plusieurs fois remaniée, sa frêle et élégante silhouette visible de la mer se dresse toujours fièrement, bravant les siècles et les vents.

L’église dans la lumière matinale

L’église dans la lumière matinale

De la culture aux loisirs en passant par le shopping

Si la ville de Saint-Martin offre ouvertement au monde un visage façonné par l’histoire, elle se plaît aussi à distraire ses visiteurs autant qu’à assurer le confort de ses habitants. Ses nombreuses boutiques sont autant d’occasions de faire du shopping, tandis que les enfants trouvent leur bonheur du côté du Parc de la Barbette sur les manèges, au Palais de la Gourmandise ou en compagnie des célèbres ânes en culottes. Le port offre aux plaisanciers un accueil de qualité et les avantages d’un bassin en eaux profondes. Enfin, Saint-Martin cultive l’esprit des grandes fêtes populaires. Ajoutons-y le Festival Jazz en Ré qui fête ses 20 ans cette année et de beaux concerts dans l’église, le Festival des Arts Actuels et de jolis évènements émanant d’associations, les deux brocantes annuelles qui font la joie des chineurs, quelques bonnes tables et lieux d’exception où passer une nuit ou plus. La boucle est-elle bouclée ? Pas tout à fait. Saint-Martin est aussi riche en services.

Soir d’été.

Soir d’été

Demeures remarquables

Au-delà de l’Hôtel de Clerjotte, Saint-Martin recèle bien d’autres somptueuses demeures. Souvent privées ou transformées en hôtels, ces anciennes maisons d’armateurs ou de riches marchands cohabitent sereinement avec de plus modestes.

Citons entre autres l’Hôtel de Thoiras, la Tour des Cadets, la Villa Clarisse, la Baronnie ou encore la Vinatrie, se distinguant par ses volets rouges dans la rue Mérindot.

 

En 2018, Saint-Martin fêtera 10 ans d’inscription au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

 

Un pôle d’équipements et commercial digne d’une capitale !

A l’heure des déserts médicaux et de villages en détresse, Saint-Martin bénéficie d’une antenne hospitalière d’urgence, d’un laboratoire d’analyse et d’un cabinet de radiologie, de nombreux médecins et d’un centre d’impôts. Voilà qui apporte de l’eau à son statut de capitale rhétaise.

Outre une offre large de magasins et services, dans tous les secteurs d’activités, le Village artisanal et commercial des Salières abrite le centre aquatique AquaRé, disposant de deux bassins intérieurs et d’une pataugeoire, d’un grand toboggan et d’un bassin extérieur, en lisière de forêt. Le grand stade et le complexe sportif Marcel Gaillard reçoivent régulièrement de prestigieuses équipes en entraînement, et au-delà de la gendarmerie, plusieurs structures touristiques – campings, villages vacances, etc – toutes proches de la forêt des Evières-des Maraises, drainent un public touristique dense

Laissons le mot de la fin à son maire Patrice Déchelette, pour qui une ville attractive se distingue par « la qualité de son accueil, sa beauté, sa propreté et le bien-être qu’elle dégage : on doit avoir envie d’y revenir ou d’y rester », « et oui, on est bien chez nous », précise-t-il dans un sourire. Un chez nous qui voit grand : c’est ici bien sûr, à Saint-Martin, mais aussi sur l’Ile de Ré toute entière !

Pauline Leriche Rouard

stmartin-port

Un port bien abrité pour plaisanciers heureux

 

Les incontournables

Des lieux, des moments… En quelques heures à Saint-Martin

La vue du clocher de l’Eglise : en haut de l’étroit escalier de bois, une vue panoramique à 360° et à couper le souffle attend les visiteurs. Sur tout Saint-Martin et au-delà, sur l’océan, l’Ile et la côté vendéenne. Magnifique à toute heure et accessible jusqu’à minuit !

Promenade sur les remparts : on y accède côté Est, Ouest ou directement du port. Ils nous entraînent jusque dans les anciennes douves et nous offrent une grande bouffée d’air du large. Le must ? Le coucher du soleil, lorsqu’une lumière rose irradie de toutes parts et vient illuminer le port. Magique !

Un café, un verre ou un dîner sur le port : Tôt le matin, on y prend un café en admirant les bateaux. On y déjeune et on y flâne un cornet de glace à la main. Et bien sûr, on y revient le soir pour savourer les derniers rayons du soleil. Le port est le cœur palpitant du village !

Déambulation dans les venelles : Ramassé sur lui-même, le centre historique est un entrelacs de venelles pavées et fleuries. Les roses trémières se balancent au gré du vent et des effluves de chèvrefeuille ou de jasmin chatouillent les narines. Les maisons basses se succèdent et bien malin qui pourra deviner ce qui se cache derrière leurs modestes façades !

stmartin-venelle

Dans les venelles règnent les roses trémières

 

Sous les pavés, la plage

Si elle ne peut rivaliser avec les plus célèbres de l’île, la plage de la Cible offre néanmoins de nombreux agréments, dont un café-restaurant les pieds dans l’eau appartenant à la commune, qui en a confié la gestion à un professionnel reconnu de l’île. Une nouvelle vie pour une plage par ailleurs soigneusement entretenue, et dont le projet de mouillages autorisés devrait encore renforcer l’attractivité, tout comme l’aménagement des douves en terrains de beach-volley et lieu de spectacle. A suivre…

stmartin-agenda

Carnet d’adresses de Saint-Martin de Ré

stmartin-carnetok

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires