Vie politique

Conseil municipal Saint-Martin - 29 juin 2020

Saint-Martin, la croisière n’amuse personne

Si le ciel est encore un peu gris, les cabines de plage de la plage de La Cible sont rutilantes.
Publié le 09/07/2020

Au menu du 29 juin, finances et budget ont pris une large part avec quelques éléments à noter, dans un Conseil Municipal calme et concis qui s’est achevé de manière un peu inattendue, en mer et au large du port, avec cette éventuelle escale de croisière.

Du « primitif » au supplémentaire

A l’ordre du jour, les budgets devant être votés, rappelons-le, avant le 10 juillet. Entre le budget primitif établi en fin de mandature et aujourd’hui, une nuance de taille, la crise sanitaire et ses conséquences. Il s’agissait donc de voter les budgets supplémentaires concernant tant le budget principal de la commune que les budgets annexes, camping, marché, commerces et écotaxe, repris méthodiquement par le 1er Adjoint Alain Bednarek et votés à l’unanimité.

Validés également les mesures d’aides aux activités économiques, soit une exonération d’un trimestre de loyer pour les commerçants du marché couvert, une réduction de 50% des redevances 2020 concernant l’occupation du domaine public des terrasses et étalages, et enfin un loyer réduit pour le local des croisières inter-îles sur les mois de juillet, août et septembre.

Restauration scolaire, la commune assume

Autre dommage collatéral de la crise sanitaire, les conditions de reprise de l’école et d’accueil des enfants ont induit une réduction significative du nombre de repas au service de restauration scolaire. De fait, les tarifs pratiqués par la Société Scolarest n’ont pu bénéficier des économies d’échelles initiales. Il s’ensuit une augmentation du coût par repas, Patrice Déchelette précisant que la « plus-value de la dépense » est prise en charge par la Mairie.

Les bénéfices de la Régie travaux

C’est depuis longtemps l’un des points de satisfaction de Patrice Déchelette : nombre de travaux d’entretien et d’embellissement de la commune sont effectués par les agents municipaux. Et M. le Maire d’énoncer le travail accompli : citons pour exemple trois nouvelles cabines de bains sur la plage de la Cible et la remise en état des jeux pour enfants, des travaux de plomberie au Musée, le nettoyage et le fleurissement des jardinières ou encore la réparation et la peinture de soixante des bancs publics de la commune.

Votes à l’unanimité ont accompagné tout le Conseil. Une petite note animée toutefois en conclusion, avec l’éventualité d’une escale de la fameuse croisière proposée par la Cie du Ponant. Retoquée du côté du Banc du Bûcheron, il serait maintenant question d’un arrêt à Saint-Martin. Questionnant le Conseil, Luc de la Tranchade souhaiterait une réunion sur le sujet, considérant (et il n’est pas le seul) que ce serait là une porte ouverte à de possibles dérives et faisant valoir notamment les risques environnementaux d’un bateau laissant tourner ses machines au large du port et arguant du fait que, même si légalement aucun recours ne semble possible, la mobilisation conduite au nord de l’île a produit ses effets. Pourquoi n’en serait-il pas de même à Saint-Martin ? La question est restée en suspens.

Taux d’imposition des taxes locales directes

Taxe d’habitation : 10,07%

Taxe Foncière sur le bâti : 13,82%

Taxe Foncière sur le non bâti : 43,71%

Fidèle à sa promesse, la commune de Saint-Martin n’augmente pas les taxes locales.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires