Culture

Exposition

Rodolphe Coré en août à la maison Caillaud

L’un des quarante petits formats de Rodolphe Coré et sur facebook
Publié le 14/08/2019
Noter cet article

Formé à l’école des Beaux-Arts de Paris, section peinture, Rodolphe Coré réside aujourd’hui à Saint-Clément où il peint. Il est également sculpteur.

Dans cette discipline il a oeuvré à la restauration du patrimoine pour Le Louvre et réalisé deux fontaines pour la commune de Loix. Mais il n’en n’est pas moins un voyageur, pour avoir vécu à Cork en Irlande et fait le tour de l’Égypte et de l’Asie dont il revient avec des carnets de voyages éloquents. Il utilise volontiers la photographie pour saisir sa vision du monde, en témoignent ses séries de clichés juxtaposés par cinq (Polaroïde) qui séquencent un mouvement, une ligne, une texture. Pour lui, peu importe le médium pourvu qu’il puisse transcrire ses impressions.

Dans ses paysages (huiles ou acryliques sur toiles, visibles tout l’été à la galerie du 2 rue Thiers à Ars), revient parfois un panneau sur lequel on ne lit rien, histoire d’ouvrir le questionnement (Panneau gris bleu, Vue de La Pallice, Cork d’hier et d’aujourd’hui, Dublin). Mais le paysage n’est qu’un support, un vecteur d’ambiance pour mettre en scène le glissement, l’écoulement, celui de l’eau sur les galets d’une rivière, celui d’un nuage dans l’azur ou la trace en cascade d’une écorce d’arbre.

À la maison Caillaud, il présentera du 19 au 25 août, une quarantaine de petits formats, dessin, peinture et technique mixte sur papier. Un travail tout à fait récent où la recherche de formes, de matières et de couleurs dérive vers des aires nouvelles qui se prêtent aux vibrations et aux reflets, des notions qui ne sont pas étrangères au glissement de l’eau.

Un travail significatif et une exposition toute en vibration !

Expositions Rodolphe Coré – du 19 au 25 août 2019 à la maison Caillaud, Place Carnot – tout le mois d’août au 2 rue Thiers, 17590 Ars en Ré

Entrée libre de 10h à 19h renseignements : www.rodolphecoré.fr

Véronique Hugerot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires