Territoire

Réunion publique

Rivedoux-Plage : protection assurée, circulation à sécuriser

Le chantier de la digue est un succès, seules restent les pierres à enlever devant le restaurant scolaire.
Publié le 09/04/2019
Rivedoux-Plage : protection assurée, circulation à sécuriser
5 (100%) 5 vote[s]

Entre terre et mer : les travaux de la digue du bourg sont finis, la première tranche de la création du rondpoint du Défend débute.

Ce rendez-vous traditionnel est l’occasion d’échanger avec les villageois des évolutions de leur commune. Vendredi 29 mars, la rencontre a tout d’abord rassuré les habitants sur les risques de submersion. Nombreux sont en effet les esprits qui restent marqués par le passage de la tempête Xynthia qui avait vu la mer envahir près d’une centaine d’habitations et de commerces, montant parfois jusqu’à 1m50 dans les rez-de-chaussée.

Aussi Didier Bouyer, 2ème adjoint en charge des bâtiments communaux qui a suivi l’avancée du chantier, était-il heureux d’annoncer l’achèvement de la digue dans les délais, malgré l’interdiction des passages de convois de plus de 40 tonnes sur le pont (en raison des mesures prises suite à la rupture du câble) qui a temporairement malmené le transport des blocs de pierres.

Si le secteur dit de « la digue du Moulin » (entre le restaurant La Chaloupe et la Coopérative maritime) est fiable, il avait subi suite aux premiers aménagements en 2009 l’effet de quelques malfaçons. C’est pourquoi l’équipe municipale a décidé en concertation de reprendre sa rénovation à la fin de l’été. Quant à la piste cyclable sur cette portion, elle sera de nouveau opérationnelle mi-mai, le temps que les pavements endommagés soient remis à neuf.

La sécurisation du carrefour du Défend était attendue depuis longtemps

Deux mois de circulation alternée au Défend

Accidents, blessés, morts : le sujet est des plus préoccupants depuis de nombreuses années, les trois silhouettes noires illustrant la dangerosité du carrefour. Il est désormais entre de bonnes mains assurait Joachim Langer, adjoint à la direction des infrastructures routières du Département qui en a présenté les différentes étapes. La première phase d’exécution qui vient de commencer, concerne la création du rond-point en lui-même qui s’étalera sur une période de deux mois, générant une alternance du trafic par demi-giratoire. La découverte d’une ligne électrique imprévue est la mauvaise surprise qui nécessitera une creusée de 60 cm puis la reconstruction de la chaussée, expliquait le responsable du bureau d’études d’Echillais.

Précaution supplémentaire autant qu’indispensable, la seconde partie du projet consistera à supprimer l’accès à la départementale par la rue des Breuils au profit de la viabilisation du chemin de la Casse de l’autre côté, permettant ainsi d’éviter les risques de ce fameux virage que nous empruntons tous régulièrement.

Les bouchons ? Ils symbolisent les vacances à l’île de Ré, davantage encore à Rivedoux passage obligé ! Le maire, Patrice Raffarin (toujours prévoyant quand il s’agit de s’adresser à ses administrés) préconise de consulter la webcam qui permettra de les anticiper.

En parallèle, la piste cyclable reliant Sainte-Marie verra enfin le jour

Là encore, pédaler pour rejoindre le village voisin comporte une part de danger ! Francis Gousseaud, directeur des services techniques à la Communauté de Communes a présenté le tracé de la future piste cyclable, rappelant que de la pointe de Chauveau à l’Anse Notre- Dame, le site est classé et protégé. Ce nouvel itinéraire qui ravira par son exceptionnelle biodiversité les curieux de nature, entre vignes et marais, sera d’ailleurs à ce titre entièrement financé par l’écotaxe (180 000 €). Les cyclistes pourront ainsi dès le mois de juin (les aménagements commencent le 29 avril) longer le littoral sur un circuit de 4 km pour regagner la piste existante à hauteur du Défend. Dans le cadre des travaux du giratoire sont prévus des passages sécurisés agrémentés d’une signalisation au sol dédiée. Adeptes des balades de charme, « la tête dans le guidon » des rythmes effrénés de l’année cèdera cet été la place au plaisir de prendre le temps d’accueillir la beauté des paysages !

La circulation en question
C’est l’anicroche à Rivedoux qui chaque vacances voit le village-passage s’engorger de moteurs ronflants. Quelques modifications vont donc être opérées pour apaiser la situation. Didier Bouyer a exposé la mise en place de plusieurs sens-interdits en centre bourg, tandis que Patrice Raffarin annonçait avoir mandaté une équipe d’étudiants de l’EIGSI (école d’ingénieur à La Rochelle) pour proposer des stratégies de fluidification à cette problématique qui pique…

Marie-Victoire Vergnaud

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires