Nature

Ligue pour la protection des oiseaux

Retour au nid

De droite à gauche : l’architecte Jacques Ossola, Lionel Quillet, Jean-Christophe Lemesle, Christian Bourgne et Jean-Luc Chêne
Publié le 20/03/2013

Jeudi 7 mars 2013, les équipes de la LPO (ligue pour la protection des oiseaux) ont commencé à réintégrer leurs locaux emblématiques de la Maison du Fier située au coeur de la réserve naturelle de Lilleau des Niges aux Portes-en-Ré.

Après plusieurs mois « d’exil » dans les locaux du Preau à Saint- Martin pour cause de réhabilitation de l’immense salorge, les permanents de la LPO auront jusqu’aux prochaines vacances de printemps pour réaménager leur nid avant que les locaux ne soient réouverts au public.

Des travaux qui s’avéraient indispensables après douze années de fonctionnement du site depuis la convention passée en 2 000 entre le Conservatoire du Littoral, propriétaire du bâtiment, et la LPO, exploitant et gestionnaire du Pôle Nature. Outre l’étanchéité qui nécessitait d’être entièrement revue, et qui ne change en rien l’aspect extérieur du bâtiment, la refonte de l’intérieur de la saline offrira un nouvel espace muséographique, des salles de réunion et d’archivage, une boutique et des bureaux bien isolés en mezzanine.

Bien que non propriétaire des lieux, la Communauté de Communes de l’île de Ré finance à elle seule le coût total de cette réhabilitation via le budget de l’écotaxe, ce à hauteur de 300 000 E. De son côté, la commune des Portes se partagera à 50 % la somme de 45 000 E avec le Syndicat des eaux d’Ars-en-Ré, somme due à la mise en sécurité incendie des lieux.

Quant à la nouvelle muséographie, la LPO en assurera la grande part du financement (200 000 E). La CdC n’y contribuant qu’à hauteur de 10 %.

Jean-Pierre Pichot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires