Sports

Ecurie de partage

Damien Morin vit sa passion : les courses hippiques

Un Rétais bientôt sur les hippodromes…

Damien Morin vit sa passion
Publié le 08/09/2015

Damien Morin envisage une carrière dans le monde des courses hippiques.

Damien est né à La Rochelle en 1998. Il a passé son enfance à Ars où vivaient ses parents. Il a fréquenté l’école du village, puis le collège des Salières à Saint-Martin. A partir de la 5ème, il est parti en Vendée en section « Sport-études ».

Une passion révélée très tôt

Damien Morin veut faire carrière dans les courses hippiques

Damien Morin à Chantilly.

Tout a commencé le jour de ses huit ans, ses parents lui ont offert une balade à cheval en cadeau d’anniversaire. Le soir même, Damien a confié à son papa que, plus tard, il serait jockey.

Depuis sa rencontre avec Teddy Moreau (propriétaire des « petites écuries du marais »), il s’est lancé dans le sport hippique, une passion maîtrisée à la perfection. Il a terminé 14ème sur 300 candidats aux championnats de France de sauts d’obstacles.

En septembre 2012, le jeune cavalier intègre l’AFASEC (Association de formation et d’action sociale des écuries de courses) à Chantilly. Il est encadré par une grosse « pointure » du monde des courses : Carlos Laffon Parias, glorieux vainqueur, la même année, du célèbre prix de l’Arc de Triomphe.

Un rêve réalisé et construit avec beaucoup de réalisme

Pour lancer sa carrière, Damien est « coaché » par deux expertes hippiques : Capucine Nicot et Véronique Vigouroux des écuries « Ile de Ré Galop » situées entre Saint-Clément et Les Portes. Il s’agit d’une société fondée pour présenter le monde des courses aux néophytes.

Un projet ambitieux pour soutenir le jeune jockey, Capucine et Véronique ont créé une écurie de partage (aux couleurs de l’île de Ré). Elles nous invitent à participer à cette aventure haletante. Elles ont mis en vente 4 000 parts, l’entreprise est accessible à tous, on peut obtenir une part pour quelques dizaines d’euros. Durant un an, Damien montera trois chevaux, achetés et entraînés par l’écurie sur la plage de La Conche. Une manière tout à fait originale de valoriser l’île de Ré. Aussitôt, Lionel Quillet, président de la Communauté de Communes, a compris l’importance de cette aventure humaine et la complicité de la collectivité ne s’est pas fait attendre.

L’opération dans laquelle s’est lancée « Ile de Ré Galop » ne se limite donc pas à un simple projet économique. Cette aventure a une âme : « celle qui pousse à faire vivre les rêves, ceux des créateurs de l’écurie et ceux des adhérents à cette histoire » nous confie Véronique Vigouroux. Une symbiose entre l’esprit d’entreprise et l’humain, un désir profond de réussite, d’innovation en restant dans le partage.

N’oublions pas de signaler que Capucine et Véronique ont un autre associé, Michaël Morin, le papa du jeune prodige.

Damien effectue sa 4ème et dernière rentrée à l’AFASEC. Les choses commencent à vraiment se préciser. Il recevra prochainement sa casaque (de couleur bleue et marron sur laquelle figurera un logo de l’Ile de Ré) des mains du Président de la CdC.

Tout est prêt, les admirateurs, déjà nombreux, du jeune jockey attendent avec impatience. Nous laisserons le mot de la fin à Véronique Vigouroux qui, fière de la mise en place active et efficace de son initiative, nous glisse avec un trait d’humour très habile : « l’écurie de partage sera un succès et pour Damien, c’est la manière idéale de lui mettre le pied à l’étrier… ».

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires