Patrimoine

Restauration

Travaux de restauration de l'église d'Ars en ré

La restauration de l’Église d’Ars se fait dans les « règles de l’Art »

L’église St-Etienne : un chantier de taille
Publié le 04/05/2017

Les parties gothiques, fortement dégradées, nécessiteront 34 mois de travaux.

Dégradation du sol dans l’allée centrale. qui impose des travaux à l'église d'Ars (île de Ré)

Dégradation du sol dans l’allée centrale

L’altération des murs et des sols (algues, mousses, salpêtre, dégradations des pierres et des plâtres) par infiltration d’eau, était due en grande partie à la présence d’un enduit fait à base de ciment sur les murs et les sols ayant modifié les transferts hydriques. La salinité du climat avait causé la déformation des vitraux et pendant l’hiver 2015-2016 une partie des plâtres est tombée des voûtes suite aux infiltrations en toiture.

Seule la grande entrée en façade antérieure ouest, avec sa voussure en arc brisé à quatre ressauts surmontée d’une archivolte décorée de losanges, ses multiples colonnes et colonnettes et ses vingt chapiteaux de forme pyramidale, n’est pas concernée.

Le chantier va bon train

L’appel d’offres a sélectionné Les Compagnons du Devoir dans les divers corps de métiers sollicités. Les travaux, débutés en septembre 2016, se répartissent en une tranche ferme et trois tranches conditionnelles jusqu’en août 2019. La tranche ferme concerne la restauration des élévations extérieures (hors vitraux) et des couvertures. Cette tranche, actuellement en phase finale, aura duré sept mois et représente un coût de 329 512 € HT, financé à 45 % par la Commune alors que la région Nouvelle Aquitaine y contribue pour 35 % et le Département pour 20 %. La tranche conditionnelle N°1 correspond à la restauration intérieure du bas-côté nord, vitraux compris, la N° 2 la restauration intérieure du vaisseau central, vitraux compris, la tranche N°3 la restauration intérieure du bascôté sud, vitraux compris.

L’église Saint-Étienne avait vu sa première pierre posée à la fin du XIème siècle. Une campagne de fouilles archéologiques préventives s’est déroulée au pourtour de l’église. Pour la restauration des façades, les Compagnons Réunis ont déshabillé la vieille dame pour en mettre les pierres, de pays et de taille, à nu, les nettoyer, les reprendre et rejointoyer toute la structure.

Le savoir-faire des Compagnons du Devoir

Les menuiseries, les pierres, la toiture, les descentes d’eau pluviale, l’étanchéité de l’escalier extérieur, tout a été strictement contrôlé, restauré ou remplacé le cas échéant. Les pierres ont ensuite été recouvertes avec un enduit à la chaux naturelle de Saint-Astier, la plus réputée qui soit. C’est la « Chaux pure blanche LC**** » qui a été sélectionnée pour ses propriétés aériennes et hydrauliques – elle est imperméable à l’eau mais perméable à la vapeur -, ainsi que pour sa teinte naturelle blanche qui respecte la couleur des sables. C’est la chaux généralement utilisée dans la réfection des bâtiments patrimoniaux.

Le résultat final est tout simplement époustouflant puisque les murs de l’édifice bientôt millénaire, se dressent aujourd’hui parfaitement d’aplomb et comme neufs.

Pause estivale

Intérieur dégradé à l'église d'Ars

L’église est également très endommagée à l’intérieur

Les échafaudages seront démontés courant mai 2017 et les travaux ne reprendront, cette fois à l’intérieur de l’édifice, que fin 2017 pour la 2ème tranche conditionnelle portant sur l’intérieur de l’édifice (verres et vitraux, voûtes, décors peints, sols en marqueteries de bétons, électricité, chauffage). En effet les dégâts dus aux infiltrations n’ont pas épargnés l’intérieur, murs, vitraux, ferronneries et sols seront par conséquent, entièrement repris.

Les travaux sont suspendus chaque année du 1er juillet au 31 août. Les offices religieux et les visites seront maintenus, dans une partie du bâtiment au moins, pendant les travaux.

Rendez-vous donc à l’achèvement des travaux en 2019 pour la renaissance de l’église Saint-Étienne, véritable emblème atemporel du village.

 

Chantier à l'église St Etienne d'Ars

Un résultat bientôt éclatant.

Travaux à l'église d'Ars : rien ne cloche

 

Véronique Hugerot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires