Vie politique

Conseil municipal Sainte-Marie de Ré - 14 octobre 2021

Renforcer l’attractivité touristique de la commune

La commune de Sainte-Marie envisage d’accorder un soutien aux camelots régulièrement présents les jours de marchés
Publié le 03/11/2021

Conseil municipal relativement court en ce 14 octobre, aucun des points à l’ordre du jour n’ayant fait l’objet de remarques ou de discussions de la part de l’opposition. Deux événements importants : le renforcement de l’attractivité touristique et l’augmentation du coût du projet de la place Eudes d’Aquitaine.

Des ajustements budgétaires furent votés dont certains avaient pour origine les conséquences financières de la crise sanitaire et par ailleurs pour tenir compte de la subvention de la Région pour le marché couvert qui n’avait pas été inscrite au budget.

Madame le Maire s’est vue confirmer dans ses droits d’ester en justice au nom de la commune avec tous les pouvoirs et de se faire assister par l’avocat de son choix durant toute la durée du mandat.

L’attractivité touristique de la commune renforcée

Afin de maintenir l’attractivité touristique de la commune, il a été décidé qu’un soutien financier pourra être apporté aux professionnels bénéficiant d’une autorisation temporaire d’occupation du domaine public. Une gratuité des droits de place pour les camelots des marchés extérieurs (dispositif limité à la basse saison et sur une période de deux ans) ainsi qu’une gratuité ponctuelle accordée dans les mêmes conditions aux camelots extérieurs aux Halles d’Antioche sera accordée aux professionnels qui s’engageront quant à leur présence effective et régulière les jours de marchés.

Le projet de la place Eudes d’Aquitaine

En 2019, le Conseil municipal avait décidé de confier à Habitat 17 (Office public de l’Habitat en Charente- Maritime) les travaux de la création d’un commerce et de deux logements aidés, place Eudes d’Aquitaine. Une convention signée entre les parties indiquait que la participation de la commune serait de 80 000 € pour les logements et de 365 523 € pour le commerce. La commune avait alors obtenu d’Habitat 17 une participation exceptionnelle de 25% sur ses fonds propres. Le contexte économique et en particulier le coût des matières premières qui a fortement augmenté, ainsi que les retards dus à la crise sanitaire, nécessitent de réajuster le budget qui passe pour le secteur logement de 80 000 € à 95 000 € et pour le commerce de 365 523 € à 391 973 €. De son côté, Habitat 17 fait un effort et sa participation sur fonds propres atteindra 28%. Les travaux de désamiantage devraient débuter en novembre.

Location de la salle d’expression corporelle

Sollicitée par des professionnels de santé (sophrologues, kinésithérapeutes, gym douce…) qui souhaitent organiser des séances collectives pour les patients qu’ils suivent, la salle d’expression corporelle pourra être louée au tarif horaire de 15 € les mercredis en fonction de ses disponibilités et sans aucune incidence sur l’accès des associations qui seront prioritaires.

Attribution de chèques cadeaux aux agents communaux

Dans le cadre de sa politique sociale, la mairie souhaite que les agents puissent bénéficier de chèques cadeaux pour les fêtes de fin d’année. Les bénéficiaires doivent être fonctionnaires ou contractuels de droit privé ou public (CDD et CDI). Le montant global des cadeaux attribués à un salarié au cours d’une année civile n’excède pas 5% du plafond mensuel de la sécurité sociale.

Questions diverses

Les travaux de reprises des concessions du cimetière ont duré trois ans et sont désormais terminés. Les nouveaux aménagements devraient débuter en novembre, mais le cimetière ne fermera pas ses portes pour autant.

Daniel Vallégeas, adjoint aux commerces et aux marchés répondit à une question écrite à propos de l’ouverture des Halles d’Antioche le dimanche et indiqua qu’il avait été décidé d’ouvrir les Halles tous les dimanches de l’année avec obligation de présence pour les commerçants.

La deuxième question écrite, adressée à Madame le Maire par Didier Guyon, concernait le dispositif d’auto-stop Rezo Pouce qui permet de partager les trajets du quotidien*. Ce dernier souhaiterait que cette initiative soit soutenue et que les arrêts retenus pour Sainte-Marie soient réétudiés. Gisèle Vergnon estime que dans un premier temps, il faut encourager les gens à s’inscrire et a promis de faire suivre la demande à la Communauté de Communes de l’île de Ré.

*Lire notre article : « Rezo Pouce, un réseau d’auto-stop solidaire et organisé », publié le 15 septembre 2021 sur realahune.fr

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires