Culture

Portrait

Rencontre intimiste avec Elodie Frégé

Elodie Frégé de passage sur l’île n’hésite pas à prendre sa guitare pour jouer un extrait de son répertoire
Publié le 14/09/2022

La gagnante de la Star Academy 3, plutôt discrète est de passage sur l’île à l’occasion du Festival de la fiction qui se déroule du 13 au 18 septembre à La Rochelle.

« L’homme de nos vies », tel est le nom de la prochaine minisérie de quatre épisodes de 52 minutes bientôt diffusée sur M6 dont Elodie Frégé est l’une des héroïnes.

Entre l’Arnaqueur de Tinder et You… ce thriller se dévore comme un livre de plage. L’histoire d’un escroc et ses victimes, qui n’entendent pas le rester. Jonathan Zaccaï, l’acteur belge, qui s’est illustré au cinéma dans Downton Abbey, incarne ce séducteur en série aux identités multiples, attrapant les femmes dans ses filets avant de leur soustraire leur argent, ou leur raison. Odile Vuillemin (Camille), Flore Bonaventura (Oriane), Héléna Noguerra (Mathilde) et Elodie Frégé (Iris) interprètent ses proies, qui finiront par sortir les griffes. « L’homme de nos vies » est déjà disponible en exclusivité sur Salto avant sa diffusion sur M6. 

Elodie Frégé dans l’actu

Sélectionnée au Festival de la fiction de La Rochelle 2022, cette création française est en compétition dans la catégorie meilleure série de 52 minutes. Elodie Frégé est venue soutenir toute l’équipe de la série et rencontrer le public lors de la projection du 14 septembre. Dans ce casting aux multiples rôles féminins, Elodie musicienne dans l’âme incarne une chanteuse. Fait du hasard… ou pas ? Ce n’est pas un rôle de composition car cette chanteuse ne lui ressemble pas. Iris est plutôt babacool, chante en anglais… mais Elodie a apporté sa touche personnelle à son personnage, ses forces et ses fragilités, démontrant ainsi en sous-texte que, quel que soit son profil n’importe quelle femme peut être victime d’un escroc.

Comme nous le confiait Elodie Frégé lors d’un entretien en toute intimité, « je doute beaucoup et je ne me sens pas forcément légitime mais grâce à Fred Berthe, le réalisateur, jouer sous sa direction a été top. J’ai été rassurée par les trois autres actrices dont Hélène Noguerra qui est une amie. Cette expérience a été doublement enrichissante puisque j’ai eu l’opportunité d’écrire les paroles de la chanson du générique avec le compositeur Maxime Lebidois. J’ai été très chanceuse. L’écriture s’est faite en anglais et c’était un challenge pour moi. Il s’agit d’une chanson assez féministe qui porte un message fort étant donné que ces femmes font face à un usurpateur. Loin d’être concurrentes ou ennemies, ces femmes sont un soutien les unes pour les autres. »

Une halte propice à la créativité

Après une tournée aux Etats-Unis avec son groupe « Nouvelle vague », Elodie a choisi l’Ile de Ré pour une pause bien méritée au Relais Thalasso Atalante à Sainte-Marie-de-Ré avant de se rendre au Festival. « Petite, justement je passais toutes mes vacances avec mes parents dans les Landes à Mimizan. L’océan représente toute mon enfance, c’est le poumon de la terre tout comme la forêt. Etre ici et entendre le ressac des vagues est une sorte de musique. C’est propice à faire le vide et en même temps cela me pousse à la créativité. La musique a un tel pouvoir sur moi. C’est dans mon ADN. 

Je suis aussi très sensible à la situation de cet endroit qui est incroyable étant donné que je suis marraine de la Surfrider Foundation dont l’objectif consiste à protéger les océans. Sylvain Morin, le directeur du Relais Thalasso Atalante, présent lors de cet entretien soulignait que l’engagement d’Elodie Frégé fait largement écho à l’ensemble des actions qu’il impulse en faveur de la protection de l’environnement au sein de son établissement. Un binôme qui a échangé bon nombre d’idées dont certaines devraient voir le jour dès mars 2023 autour d’un événement au profit d’une œuvre de charité. A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires