Activités primaires

Tradition

Régis Léau parle de sa produiction : le lait d'ânesse, utilisé dans la cosmétique

Règis Léau : « Le lait d’ânesse est rare et précieux ! »

L'ânon et sa maman
Publié le 19/08/2014

Véritable institution rétaise, « Les ânes en culotte » sont connus en France et à l’étranger. Rétais et touristes connaissent tous les célèbres promenades à dos d’âne du parc de la Barbette à Saint-Martin, face visible depuis plusieurs générations des activités de cet élevage familial qui joue un rôle important pour l’image et l’économie rétaises.

Éleveur, un métier passion, un investissement à long terme

« Le Baudet du Poitou était une race menacée d’extinction. Avec 80 naissances de Baudet de race pure depuis notre début d’activité, notre élevage tient une place importante dans le sauvetage d’une race qui ne compte que 400 individus dans le monde. » Avec passion et ténacité, l’élevage indépendant de Régis Léau a acquis une connaissance, un savoir-faire, que les médias du monde entier rapportent aujourd’hui dans leurs émissions ou leurs articles. Cette notoriété méritée n’est cependant que la vitrine d’une diversification d’activités engagée et nécessaire à l’économie d’une entreprise agricole et commerciale qui nourrit de nombreux projets pour se développer.

Le lait d’ânesse, une production qui demande de l’attention et de la confiance

Savon au lait d'ânesse par la Savonnerie de Ré et Régis Léau

La présentation commerciale

Après une gestation de 375 jours environ, une ânesse donne naissance à son premier ânon autour de sa 4ème année. On comprend mieux que le lait d’ânesse soit rare et précieux. La durée de vie d’un âne est d’environ 30 à 40 années. « Pas de lait d’ânesse sans ânon. Avec 15 ânesses en âge de procréer, nous comptons sur 4 à 8 naissances selon les années pour notre production » dit Régis Léau. « Associé depuis 2008 à la savonnerie de Loix, nous livrons 300 litres de lait par an pour cette fabrication exclusive sur l’île de Ré. Pour obtenir ce lait, deux mois après la naissance, nous devons séparer chaque jour à midi, les ânesses de leurs ânons. Six heures après, nous pouvons procéder à la traite manuelle de 1 litre de lait sur chaque ânesse qui a besoin de garder 8 litres de lait pour nourrir son petit. Et ne trait pas une ânesse qui veut, il faut établir une relation de confiance avec l’animal ! » dit Régis en se rappelant l’émission de télévision japonaise tournée dans son élevage.

« Mon fils Jérémiah est incontestablement le préféré des ânesses ! »

Les applications cosmétiques

L’usage cosmétique du lait d’ânesse remonte loin dans le temps. Il est bien connu que Cléopâtre, reine d’Égypte antique, prenait son bain dans du lait d’ânesse. Riche en oligo-éléments, phospholipides, acides gras essentiels et céramide, le lait d’ânesse possède des propriétés exceptionnelles et uniques pour la peau, des enfants comme des adultes. Purificateur de la peau, revitalisant, régénérant, fortifiant et hydratant le lait d’ânesse est également un tenseur pour la peau, précieux allié de la lutte antirides ! « J’ai commencé ma production de lait d’ânesse en 2006 et travaillait avec une petite savonnerie poitevine » se rappelle Régis. « Aujourd’hui, mon élevage fournit exclusivement le lait d’ânesse à la Savonnerie de Loix, qui fabrique un savon à 8 % de lait d’ânesse, portant le logo exclusif de la marque ”ânes en culotte”. Avec un litre de lait d’ânesse, très blanc et très fl uide, on fait 125 savons. Demandez en boutique notre marque de savon, garantie et facilement repérable par le logo “L’âne en culotte”. D’autres savons commercialisés, qui ne sont pas fabriqués par la Savonnerie de Loix, ne peuvent titrer que 3 % de lait d’ânesse. » Crème hydratante, lait pour le corps, gel douche, shampooing, viendront bientôt enrichir la gamme de produits cosmétiques.

Utilisation alimentaire et médicale du lait d’ânesse

Produits au lait d'anesse de l'île de RéLes peuples anciens connaissaient les vertus alimentaires et médicales du lait d’ânesse. Excellent remède pour les Grecs, boisson de luxe pour les Romains, Hippocrate le recommandait pour soigner de nombreux maux et Buffon en reconnait les vertus dans son histoire naturelle ! Les délicieux caramels fondant au lait d’ânesse et au sel de Ré d’ « île de Ré Chocolats », livré en lait d’ânesse par Régis, vendus aussi par le magasin « The place to Be », à côté de la Savonnerie de Loix, est un bon début pour cette utilisation alimentaire que Jérémiah et Loïs développeront le temps venu. L’élevage de Régis Léau étudie actuellement des projets innovants et importants, alliant pédagogie, tradition et environnement. Nous en reparlerons.

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Janet
    Publié le 19 mars 2016

    D’où ma question, que deviennent les ânons ? surtout les mâles qui ne produiront pas de lait plus tard, beaucoup de naissances pour la production de lait, quand on connait la longévité des ânes ! la question se pose, que deviennent tous ces ânes au fur et à mesure des années qui passent et des naissances ? Merci

    Répondre
  • chrystelle
    Publié le 12 avril 2020

    Souhaiterai avoir les prix pour les savons et crème de jour. Merci.

    Répondre