Territoire

Merlon dunaire - Les Portes-en-Ré

Les élus au chevet de la dune de trousse chemise (les portes en Ré)

Un rechargement en sable spectaculaire à Trousse-Chemise grâce au filet TriX

Philippe Pouvesle, agent ONF, aux côtés des élus des Portes-en Ré et de Lionel Quillet
Publié le 09/12/2015

Dans le cadre de la Convention entre l’ONF et la CdC de l’Ile de Ré (CdC) pour la restauration des dunes, un filet TriX a été mis en place fin septembre 2015 plage de Trousse-Chemise aux Portes-en-Ré. L’idée est de favoriser le rechargement naturel en sable de la plage et de remodeler et conforter le merlon dunaire. Seulement deux mois après, les résultats sont spectaculaires !

Il s’agit d’une technique à l’origine utilisée dans le nord de la France pour éviter l’ensablement des parkings en bloquant le sable à l’extérieur du filet… Ici, détourné de son utilisation première, mis en place sous forme de poche fermée, le filet va alors permettre le captage des sédiments marins avant de jouer le rôle de piège éolien. Une technique de génie écologique, qui, en toute modestie, a permis en deux mois le rechargement en sable de la plage de Trousse-Chemise jusqu’à 70cm de hauteur, et même par endroit, une reprise de la végétation dunaire !

En effet, de par son orientation aux vents dominants défavorable, de par la présence d’épis aux effets localement discutables, la plage de Trousse-Chemise, sur une partie de son linéaire, se trouvait en sérieux déficit de sable, phénomène accentué depuis la tempête Xynthia.

Une technique détournée et adaptée de façon ingénieuse à l’île de Ré

Un filer Trix pour conforter la dune de la plage de Trousse-Chemise (île de Ré)

Les bois morts de la forêt de Trousse-Chemise sont entassés à l’intérieur du sac TriX.

Philippe Pouvesle, agent ONF, a donc proposé la mise en place sous forme de poche fermée de ce filet TriX sur un linéaire de plage de 250 mètres (soit aller-retour 500 mètres de filet). Ainsi, lorsque la vague vient taper le filet, de fait, l’énergie de houle est dissipée et les sédiments transportés vont se déposer. Le filet permet donc le captage du sable marin et l’engraissement de la plage. Une légère pente se forme en aval du sac formé par le filet favorisant alors les dépôts éoliens à l’intérieur de ce même sac. De plus, afin de s’assurer du captage du sable éolien, les bois morts de la forêt de Trousse- Chemise sont entassés à l’intérieur du sac TriX. Voici un procédé ingénieux permettant la combinaison du captage marin et du captage éolien du sable pour un financement écotaxe de 35 000€ !

Lionel Quillet, Président de la CdC ainsi que les élus des Portes-en-Ré se félicitent des résultats très positifs de cette expérience sans faire pour autant de triomphalisme. En effet, le littoral reste et restera un espace mouvant « qui va et qui vient » au gré des marées et des vents. Il s’agit donc simplement par ces aménagements légers de tempérer certains mouvements inévitables et de préserver les milieux naturels. Une expérience à renouveler sans pour autant présager des résultats sur une autre configuration de plage…

Nathalie Le Chalony

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires