Sports

Sport et écologie

Ré Swimrun, Laurent Douailin fera la course aux déchets

© Flopics.swin - LNNA - Laurent Douailin, président du club de triathlon d’Agen, a choisi l’éco-run pour sa troisième participation au Ré Swim Run
Publié le 06/09/2021

Alors que la troisième édition du Ré Swim Run approche à grands pas*, certains ont choisi de profiter de l’évènement pour prôner de belles valeurs…

Pour sa troisième participation à l’événement, Laurent Douailin a souhaité mêler sa passion pour le sport avec son envie de prendre soin de la planète.

La 3ème édition du Ré Swim Run approche…

Le 18 septembre prochain c’est le grand retour du Ré Swim Run sur l’île de Ré. Cette course, où les participants allient course à pied et natation, part de Loix pour rejoindre Rivedoux en passant par La Couarde-sur-Mer et Saint-Martin-de-Ré. Trois distances sont proposées, la plus petite faisant sept kilomètres et incluant six kilomètres de course à pied et un kilomètre de natation; l’intermédiaire qui fait dix-sept kilomètres dont treize kilomètres et demi de run et trois kilomètres et demi de swim, et la plus grande distance comprenant trente kilomètres alternant vingt-cinq kilomètres de course à pied et cinq kilomètres de nage.

Le Ré Swim Run prône de jolies valeurs environnementales puisqu’il gère la collecte mais aussi le traitement des déchets sur les zones de ravitaillement. Ses participants partagent visiblement cet esprit éco-responsable comme la plupart des sportifs d’ailleurs. C’est le cas de Laurent Douailin qui, pour sa troisième participation à l’événement, a choisi de ralentir le rythme pour ramasser les déchets ce qu’il trouvera tout au long de son parcours en course à pied.

Allier sport et protection de l’environnement

Président du club de triathlon d’Agen, Laurent Douailin a l’habitude d‘organiser des éco-randos dans sa région. Le principe est simple, les participants marchent tout en ramassant des déchets afin de nettoyer la nature qu’ils traversent. Laurent nous explique pourquoi il organise ces événements au sein de son club : “Ce n’est pas de l’héroïsme, c’est un geste que l’on fait pour nous, pour nos petits-enfants, c’est un geste simple que chacun peut faire pour la planète…”

Dimanche 18 septembre, ce n’est pas contre la montre que Laurent devra courir mais contre la pollution qu’il trouvera sur l’épreuve de la course à pied. “Cela va nécessiter un matériel encore plus complexe qu’à l’habitude, sachant que les déchets ramassés le seront avant la partie natation, il faudra trouver un équipement adapté afin que les déchets ne se déversent pas dans la mer quand je nagerai”, nous dit-il.

Rendez-vous donc en septembre pour suivre cette belle initiative lors du Ré Swim Run.

*Lire notre article dans Ré à la Hune 229 et
sur www.realahune.fr

Stessy Bourreau

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires