Culture

Festival de musique classique

Ré Majeure, le festival résiste malgré la crise

Entre Jacques Toubon et Marc Minkowski, une complicité de longue date
Publié le 15/09/2020

Après l’annulation de tous les grands évènements artistiques du territoire, c’est une bonne nouvelle : le Festival dédié à la musique classique Ré Majeure aura bien lieu du 30 octobre au 1er novembre prochain

En pleine préparation de cette 9ème saison, Marc Minkowski et le Président de Ré Majeure Jacques Toubon ont officiellement présenté la programmation 2020 à quelques médias, sans oublier d’évoquer plus largement la culture en ce contexte de crise sanitaire.

Ré Majeure ne recule pas

Marc Minkowski le dit sans ambages mais avec détermination : non, il n’a « jamais songé réellement à annuler l’édition 2020 du festival. C’est trop important ».

Ne pas baisser les bras, être là même quand le temps est mauvais semble aller de soi pour le Directeur Général de l’Opéra de Bordeaux qui a donné un concert à Loix alors que la tempête Xynthia venait de sévir, laissant une île de Ré dévastée. « C’est d’ailleurs suite à ce concert qu’est née l’idée d’un vrai festival » poursuit Jacques Toubon. En effet, si le premier opus signé Ré Majeure a eu lieu en 2011, c’est bien en 2010 que tout a commencé.

Voilà qui nous transporte d’emblée en 2021, qui sera l’année d’un Jubilé prometteur d’une saison exceptionnelle. L’occasion aussi pour le festival de revenir au printemps et plus précisément à l’Ascension. En attendant, Marc Minkowski a encore fort à faire pour parachever l’édition 2020 dont la programmation s’annonce toujours aussi remarquable.

Des musiciens d’exception

Ils sont la signature du festival et leur venue honore toujours notre territoire. 2020 marquera le retour d’Alexandre Tharaud. Demandé par les plus grands orchestres de la planète et invité des salles les plus prestigieuses, le pianiste a déjà apporté son immense talent à Ré Majeure en 2012.

Autre virtuosité, autres grands noms, les frères Leleu, Thomas et Romain, respectivement tubiste et trompettiste seront également de la partie, de même qu’Amandine Beyer, une première fois pour cette violoniste connue du public rochelais car en résidence à La Coursive et son ensemble Gli Incogniti.

Citons également l’accordéoniste Félicien Brut, le violoniste Christoph Koncz et bien sûr les Musiciens du Louvre, fondé par Marc Minkowski dans les années 1980, premier orchestre à jouer Mozart au Festival de Salzbourg sur instruments d’époque.

© Óscar Vázquez 17 – Amandine Beyer

Une création musicale et équestre

Depuis leur première aventure musicale et équestre « Tact et Tempo », Marc Minkowski et Manu Bigarnet avaient envie de recommencer. C’est donc chose faite, après deux-trois ans de travail pour trouver « le juste projet ». Celui-ci sera servi par Vincent Huguet. Une première que ce travail sur un spectacle équestre pour le metteur en scène à l’Opéra de Paris, également cavalier de formation. Le public qui découvrira « Combattimento » autour de Monteverdi le 1er novembre prochain à Loix, assistera plus à une séance de travail en public qu’à un spectacle parfaitement abouti, celui-ci étant justement prévu pour l’année prochaine. Mais quelle chance d’être présents aux sources même de la création, à ce moment unique où un spectacle prend corps, où ses acteurs, ici des musiciens, des cavaliers et des chevaux font ensemble leurs premiers pas en public.

Une démarche artistique inédite où humains partageront la vedette avec des chevaux anglais et écossais, Shire et Clydesdales, « très proches de l’homme malgré leur impressionnante stature », explique Marc Minkowski enthousiaste, lui-même étant un passionné de chevaux.

La 9ème symphonie en 2021

Elle était initialement programmée pour cette saison en hommage au 250ème anniversaire de la naissance de Beethoven. Mais la crise sanitaire a contraint Ré Majeure à renoncer à cette représentation, prévue notamment avec les élèves du Pôle d’Enseignement Supérieur de Bordeaux et du Conservatoire. « Tous ces jeunes ont été privés de cours et de jeux d’ensemble » explique Marc Minkowski, rendant impossible la tenue d’un tel concert. Reporté donc mais pas annulé, l’Ode à la Joie résonnera l’année prochaine dans l’air de l’Ile de Ré, comme un bouquet final de cette année Beethoven.

Les différents concerts se dérouleront dans la salle de la base nautique de La Flotte, dans l’église de Loix et sous le chapiteau flambant neuf d’Ardevac, mais également et pour la première fois dans l’église du Bois-Plage.

Rendez-vous est donc pris. « Le public a besoin de nous et nous avons besoin du public » rappelle Marc Minkowski, évoquant la situation critique de la culture. Bien sûr le festival se déroulera dans le respect des règles sanitaires en vigueur. En plus de l’amour de la musique classique et du talent de ses plus grands virtuoses, accueillir comme il se doit Ré Majeure sera cette année un acte de résilience.

Ré Majeure 2020 Programmation

En collaboration avec Ré Domaine Culturel – La Maline et La Coursive Scène Nationale La Rochelle

Rivedoux Vendredi 30 octobre à 18h Couperin, Rameau, Malher, Ravel – Alexandre Tharaud au piano

La Flotte (salle de la base nautique) – Samedi 31 octobre à 11h Musique de chambre – Thomas et Romain Leleu et Félicien Brut

Le Bois-Plage (église) Samedi 31 octobre à 20h Mozart, concertos pour violons et symphonies – Les Musiciens du Louvre et Christoph Koncz au violon

Loix (église) Dimanche 1er novembre à 11h Bach, concertos – Amandine Beyer et Gli Incogniti Spectacle musicale équestre avec Marc Minkowski, Vincent Huguet et Manu Bigarnet « Combattimento » autour de Monteverdi

 

Billetterie
A partir du 22 septembre : www.lamaline.net
A partir de début octobre : www.la-coursive.com

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires