Culture

Soirée musicale

Ré Jouir lutte contre “Le coup d’blues de l’hiver”

© Arnaud Fradin - C’est le groupe ‘Arnaud Fradin & his roots combo’ qui sera en tête d’affiche de cette soirée.
Publié le 17/02/2022

À l’initiative du Festibal, l’association propose également des événements festifs tout l’hiver sur l’île de Ré.

Le 5 mars prochain, à la salle des Paradis de Sainte-Marie-de-Ré, Réjouir organise une soirée appelée “Le coup d’blues de l’hiver” pour réchauffer les cœurs dans la joie et la bonne humeur.

De la musique, de la convivialité et de quoi se restaurer !

Si vous avez besoin de vous changer les idées ou juste de vous amuser, l’association Ré Jouir vous convie à sa première soirée musicale de l’année sur le thème du blues appelée “Le coup d’blues de l’hiver”. « Dès 19h c’est le groupe rétais Joyfull Noise qui fera l’ouverture et propo- sera un set vraiment “blues” que les Rétais n’ont pas l’habitude d’avoir de notre part », nous explique Johan Barrer, l’un des membres du groupe et membre de l’association Ré Jouir. Puis, en tête d’affiche, c’est le groupe nantais ‘Arnaud Fradin & his roots combo’, qui mettra l’am- biance. Guitariste nantais explosif et chanteur sensible au falsetto dévastateur, Arnaud Fradin a écumé les scènes soul-blues européennes et américaines, après avoir acquis son art auprès des meilleurs maîtres de Memphis et du Mississippi. Les Joyfull Noise reprendront ensuite la scène pour finir la soirée comme elle se sera déroulée, en beauté !

De la restauration est également prévue pour satisfaire l’appétit du public, ainsi galettes salées, crêpes sucrées et boissons seront proposées. L’entrée est au tarif libre, c’est-à-dire que chacun donne ce qu’il veut en fonction de ce qu’il estime correct pour la préparation d’un évènement comme celui-ci, mais cela permet aussi de le rendre accessible à tous les porte-monnaies.

À noter, l’association prévoit une journée marathon jazz le 30 avril dans différents lieux à La Couarde-sur-Mer, plus d’infos à venir dans un prochain numéro de Ré à la Hune.

Stessy Bourreau

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires