Enfants et jeunes

Accueil des adolescents

Ré Espace Jeunes : « Une AG particulière »

© MJA La Flotte - Les jeunes ont pu ramasser 800 kg de déchets, grâce à l’implication de tous, soit une trentaine d’adolescents et d’adultes
Publié le 04/11/2021

C’est en présence du Maire de La Flotte, d’Adjoints des Mairies de La Flotte, les Portes et Sainte- Marie, mais aussi du Directeur du Pôle Services à la Population de la CdC et de son responsable « enfance, jeunesse et sports » que l’association porteuse de « la MJA » a tenu le 20 octobre l’une de ses dernières Assemblées générales.

« Dernières », parce qu’à partir du 1er janvier 2022 la Communauté de Communes de l’île de Ré exercera sa nouvelle compétence « Adolescence » et gérera donc les activités jusque-là proposées à La Flotte par l’association Ré Espace Jeunes et au Bois-Plage par le centre municipal Ré Bois Jeunesse. Ré Espace Jeunes tiendra sans doute sa dernière AG et AGE de dissolution en janvier 2022.

Vers une intégration communautaire

Il est opportun que les activités destinées aux adolescents soient développées auprès des jeunes de toute l’île et de toutes les tranches d’âges. Ré Espace Jeunes concerne très majoritairement les jeunes Flottais (65 %), et quelques Rivedousais (16%) et Maritais (12 %), d’une tranche d’âge de 11 à 13 ans (81 %). Surtout, l’association est sujette à une certaine « instabilité financière », selon le terme employé par Virginie Valadas, présidente de Ré Espace Jeunes.

Celle-ci a ainsi redit sa satisfaction de voir la MJA passer sous le giron communautaire « pour le bien-être des ados ». La transition se fera en douceur, Yohann Bonnet et Solène Bonnin, directeur et animatrice de la MJA, y travaillant avec Clément Wallerand (Responsable enfance, jeunesse et sports de la CdC) et Brice Samson (Directeur du Pôle Services à la population de la CdC). A noter que Yohann et Solène ont fait le choix de continuer l’aventure en intégrant les effectifs de la CdC au 1er janvier 2022.

Une année bénéficiaire grâce à la labellisation CAF

Même si l’année 2020 a été compliquée, marquée par la crise sanitaire mais aussi, en interne, par un renouvellement de l’équipe de salariés et du Bureau de l’association, le bilan financier a renoué avec un excédent de 7 789 €, après le déficit de 22 589 € enregistré en 2019. Ce résultat positif s’explique à la fois par la subvention de la CAF de 12 000 € liée à la labellisation Jeunesse mais aussi par une diminution de près de 6 000 € des coûts des activités proposées, qui ont été moindres du fait des périodes de fermeture liées à la crise Covid, notamment entre le 14 mars et le 6 juillet 2020). Le projet pédagogique d’été « Prendre l’air, été 2020 », a privilégié les activités extérieures et les échanges, pour des adolescents fortement touchés dans leur quotidien par les confinements.

Au premier semestre 2021, l’accueil et les activités de Ré Espace Jeunes ont encore été perturbés par le protocole sanitaire. A la mi-juillet 2021, les jeunes sont partis en Bretagne. L’occasion de les responsabiliser puisqu’ils ont dès la réouverture au mois de mai recherché la destination de leur séjour, l’hébergement et les activités, puis construit le séjour complet. De quoi gagner en autonomie, vivre une expérience de groupe et découvrir une nouvelle région.

Parmi les animations proposées cette année, citons des cours de cuisine, jeu de pistes, création d’un « lib dub », sortie paddle, jeux coopératifs, découverte du Nord de l’île et plus récemment la très réussie opération de ramassage des déchets (lire encadré). Sont encore prévus avant la fin d’année la création d’un film, une initiation au théâtre et une journée au Futuroscope pour 24 enfants.

Le bureau a été renouvelé*, excepté Julie Gibout (vice-secrétaire) ne souhaitant pas se représenter.

Mutualisation et développement des activités

Clément Wallerand a expliqué que sous l’égide de la CdC, les choses évolueront progressivement, sans tout révolutionner du jour au lendemain. Par exemple, pour étendre les tranches d’âges concernées, des temps spécifiques seront organisés, car « un public chasse l’autre ». Ainsi des veillées pour les 11 à 14 ans et d’autres pour les 15 à 17 ans sont envisagées. Brice Samson a insisté sur son souhait de tisser des liens avec tous les acteurs du collège : enseignants, CPE, assistantes éducation, etc. et de mener des actions de sensibilisation et prévention autour de sujets touchant particulièrement les adolescents, tels le harcèlement, la sexualité ou encore la prostitution des mineurs…

La CdC souhaite mutualiser les équipements et les compétences, avec un effort important à porter sur les moyens de déplacement, afin que tous les jeunes puissent bénéficier des activités qui seront proposées. Outre les actuels locaux de La Flotte et du Bois-Plage, Clément Wallerand a annoncé le projet d’ouvrir un troisième centre à Ars-en-Ré, dans l’ancienne salle de jeux, attenante au gymnase. Ces trois centres n’auront pas « une couleur forte », chaque accueil sera amené à proposer toutes sortes d’activités. Les collaborateurs de la CdC auront chacun une mission transversale, liée aux compétences qu’ils ont développées. Ainsi Yohann sera-t-il amené à accompagner les projets de labellisation, le projet destiné aux 15 à 17 ans, ou d’autres projets spécifiques ; Solène aura en charge la communication et le numérique… Actuellement la CdC recrute trois personnes : deux directeurs de centre pour Le Bois-Plage et Ars-en-Ré et un animateur, afin que l’équipe soit complète au 1er janvier prochain.

Petite nouveauté, pour harmoniser les pratiques, les jeunes adolescents entrant au collège pourront s’inscrire à partir de la rentrée scolaire, alors que jusqu’ici ils pouvaient rejoindre la MJA dès l’été précédent leur entrée au collège.

La CdC organisait jusqu’à maintenant quatre séjours adolescents par an. En 2022, elle n’en organisera directement que deux (ouverts aussi aux adolescents non-inscrits dans un centre), chaque centre étant amené à monter son propre projet de séjour, ce qui fera cinq séjours.

« Concrètement, les structures restent, le fonctionnement demeurera sensiblement le même, nous ferons des réunions d’information pour les familles et les jeunes », ont conclu Brice Samson et Clément Wallerand.

*Bureau composé de Virginie Valadas, présidente, Hélène Dumuguet, vice-présidente, Krisinda Gasnier, trésorière et Emmanuelle Legoupil, secrétaire.

Ramassage des déchets

Le 13 octobre, Ré Espace Jeunes a mis en place une session de ramassage des déchets.

Les partenaires et accompagnateurs de cette journée ont été nombreux : Ré Bois Jeunesse, Action Environnement, Mairie de La Flotte, ostréiculteurs de l’île de Ré et CRC, Communauté de Communes de l’île de Ré, et Aux Copains Babord (famille Le Corre) qui a offert les verres au moment d’un goûter convivial.

Les jeunes ont ainsi pu ramasser 800 kg de déchets, grâce à tous ces soutiens.

La MJA prévoit prochainement une visite d’une cabane ostréicole pour expliquer aux jeunes d’où viennent les déchets trouvés, à quoi servent ces matières et pourquoi ils se retrouvent sur les plages. Le CRC sensibilsera aussi les jeunes sur les différentes pratiques et matières à l‘étude pour réduire les déchets issus de l’ostréiculture.

Une nouvelle session de ramassage des déchets est prévue le 27 novembre à Ars-en-Ré.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires