Aide et humanitaire

Compétences de base

L'association de formation adultes et enfants Ré Clé Ré

Ré Clé Ré : l’illettrisme n’est pas une fatalité

Publié le 11/04/2014

On peut réapprendre la lecture, l’écriture et les compétences de base à tout âge !

Rue Blanche, au Bois-Plage, l’association Ré Clé Ré et son équipe forment avec compétence les stagiaires orientés par les prescripteurs : Pôle Emploi, Mission Locale, assistantes sociales, Cap emploi, FAF, OPCA… On vient aussi y prendre de bons conseils pour son parcours scolaire ou professionnel. Deux grands événements ont marqué l’exercice 2013 de Ré Clé Ré : La lutte contre l’illettrisme, déclarée grande cause nationale, et l’obtention du label académique Compétences-Clés.

Lutte contre l’illettrisme

Est illettrée toute personne ayant été scolarisée, mais qui ne maîtrise plus les bases de la lecture, de l’écriture et du calcul. En France, l’illettrisme touche 7 % des personnes entre 18 et 65 ans, ce qui représente 2,5 millions de personnes. Dans notre région Poitou-Charentes, ont estime que 113 500 personnes, soit 9 % des personnes entre 18 et 65 ans sont concernées, rappelle Aude Juin-Le Reun, coordonnatrice pédagogique de Ré Clé Ré. L’illettrisme est un handicap social important, mais les personnes illettrées ont la faculté de développer des stratégies compensatoires pour s’adapter aux contraintes de la vie quotidienne et s’intégrer. 50 % d’entre-elles sont en emploi, mais peu viennent dans les réseaux de formation, malgré les dispositifs d’information et d’incitation existants. Tous les acteurs doivent se mobiliser pour les orienter vers les prescripteurs. Cependant des actions restent à mener comme la détection des besoins, même au sein des milieux familiaux et professionnels qui doivent jouer leur rôle. On constate un manque de synergie entre les acteurs et des incertitudes budgétaires État/Région/FSE, ajoute Jean-Claude Bonnin, président de Ré-Clé-Ré.

Le Label académique Compétences Clés

Les ateliers sont ouverts et accueillent les stagiaires. C’est un marché public important qui représente le quart du budget de Ré-Clé-Ré, qui répond à l’appel d’offre en concertation avec le GRETA et l’APAPAR. 5 compétences ont été retenues : français, maths, informatique, langues, apprendre à apprendre.

Attribué pour 3 années, le label est fondé sur le référentiel de bonnes pratiques AFNOR pour l’Éducation Nationale. Pour l’obtenir, Ré Clé Ré a du apporter la preuve de la qualité de la formation dispensée en 15 engagements. De l’audit à l’attribution du label, la démarche est rigoureuse, demande un travail de formalisation aux intervenants, une analyse de la façon de travailler et implique toute la structure. « L’attribution de ce label est une valorisation des services de Re Clé Ré, un atout pour d’autres dossiers » souligne Jean-Claude Bonnin.

Mécénats et Fondations

Les incertitudes budgétaires État/ Région/FSE incitent Ré Clé Ré à rechercher d’autres moyens de financement. Le mécénat d’entreprise, les fondations, les fonds de dotation sont sollicités pour accompagner fi nancièrement les actions. En 2013, la Fondation SNCF a accordé 2 000  à Ré-Clé-Ré pour mener à bien son projet visant à repérer les initiatives centrées sur les années collège et à libérer l’expression des 9/13 ans. Les ateliers Fabrique d’Histoires à jouer, créés et animés par C.Legoupil pendant les vacances scolaires, ont connu un vif succès parmi des jeunes de l’Ile de Ré mais aussi de quelques jeunes touristes. Un prix a été remis à Ré-Clé-Ré à Poitiers le 5 décembre. Pour 2014, ils sont à nouveau distingués par le Prix SNCF.

Le prochain atelier se déroulera du 22 au 25 avril. Vous pouvez vous inscrire par téléphone ou directement à Ré Clé Ré. Chère à son fondateur et président d’honneur Jean-Claude Artus, Ré Clé Ré fêtera ses 20 ans en 2015. Un bel anniversaire qui donnera l’occasion au Président et aux membres de l’association, de remercier et d’honorer les bénévoles d’hier et d’aujourd’hui, les salariés et tous les partenaires pour leur engagement.

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires