Aide et humanitaire

Social

Ré-Clé-Ré, l’énergie de la générosité

Le groupe FLE de la permanence d’Ars en Ré du mardi matin.
Publié le 15/04/2019
Noter cet article

Parmi toutes les assemblées générales qui ponctuent la vie associative rétaise, celle de Ré-Clé-Ré est toujours un moment important, témoignant de l’importance d’un lien social à tisser sans relâche.

Densité et simplicité caractérisent les AG de Ré-Clé-Ré. On perçoit instantanément que, des salariés aux bénévoles, toute l’équipe travaille à perdre haleine, sans se départir toutefois d’une exemplaire humilité. Si la maîtrise et le professionnalisme sont ceux d’une entreprise, l’enthousiasme et l’énergie bienveillante illustrent la démarche d’une structure tout entière tournée vers les autres.

De la rigueur avant toute chose

Avec tout le sérieux qu’on lui connaît, le président Bernard Bordier ouvre la réunion par une dose de formalisme. Suite à un contrôle de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, du Travail et de l’Emploi), Ré-Clé-Ré a dû effectuer des modifications sur ses statuts, afin d’être en parfaite conformité avec le code du travail. Parmi celles-ci, l’obligation de recourir aux services d’un commissaire aux comptes, en raison du nombre de salariés (plus de trois) et du chiffre d’affaires (supérieur à 153 000 €). Détaillant les évolutions apportées, le président rappelle au passage son statut de représentant légal, précisant que ce contrôle a aussi eu des aspects positifs, comme de mesurer le chemin parcouru.

Ré-Clé-Ré, association à la pointe…

Au-delà de ces tracasseries administratives, le rapport moral de Bernard Bordier exprime toute la satisfaction d’un président fier de résultats acquis grâce à l’implication de tous, équipe et administrateurs, pour faire progresser la structure. Ainsi et pour exemple, le soutien apporté par l’application TADEO dont nous pouvons vérifier par nous-mêmes l’efficacité. Système d’e-transcription, TADEO a été acquis et mis en place pour Sophie Emonin, salariée malentendante. Comment ça marche ? Par la retransmission en temps réel et sur écran des échanges verbaux. Sophie peut ainsi travailler en toute autonomie avec accessibilité au téléphone. Une initiative innovante qui n’a a priori pas d’équivalent dans notre département.

De cette année 2018, Bernard Bordier retient également le succès du projet Ré Unissons, porté par le Collectif d’Associations solidaires dans le cadre de l’agrément EVS (Espace de Vie Sociale), bel exemple de « l’abstraction des égos pour oeuvrer ensemble à s’occuper d’autrui ».

Après le vote unanime de son rapport moral, le Président laisse à Aude Juin le soin de présenter le rapport d’activités.

Et toujours intensément présente

Difficile de résumer en quelques phrases le détail des missions remplies par salariés et bénévoles. Rappelons que Ré-Clé-Ré est signataire de dixhuit conventions visant à accompagner adultes, enfants et adolescents (dont sept de formations) et de trois autres concernant le fonctionnement, celles-ci étant accordées par la CdC, le Conseil Départemental 17 et la CAF dans le cadre de l’EVS. Il faut ajouter aux formations les activités liées à l’accompagnement social et professionnel allant du Jardin Partagé à l’accompagnement Santé, en passant par les soutiens spécifiques destinés aux bénéficiaires du RSA et personnes entrant dans le cadre de la DAC, sans oublier la participation active aux manifestations du territoire, tels le Café Itinérant des Familles, la Fête des Associations et les Rendez-vous du Livre pour lequel l’association s’est particulièrement investie.

Les nouveautés EVS

Impossible de clôturer le rapport d’activités sans évoquer les réalisations émanant de l’agrément EVS. Déjà cité, Ré Unissons a porté une rencontre solidaire, réunissant le 28 décembre quelque cent cinquante personnes au Bois-Plage pour un repas chaleureux, projet soutenu par les communes mais aussi des commerçants locaux et la Fondation de France. Dans le cadre de la manifestation nationale « Partir en Livre » ayant pour objectif de sensibiliser les jeunes à la lecture, Ré-Clé-Ré a organisé une animation intitulée « Bouge ton livre » avec le Conseil départemental 17. Elle s’est déroulée à la plage du Petit-Sergent sur quatre demi-journées.

Enfin, évoquons également la pragmatique Commission Mobilité, conçue pour apporter une aide immédiate à des personnes soumises à des difficultés financières compromettant la mobilité professionnelle. En charge du montage et du suivi des dossiers, Ré-Clé-Ré est également investie dans la vie de cette nouvelle démarche auprès des partenaires (assistantes sociales du DC 17, Restos du Coeur et Secours Catholique), tout cela grâce au soutien financier de la CdC.

Hommage aux bénévoles

C’est en partie grâce à eux que Ré-Clé-Ré est aujourd’hui ce qu’elle est : une structure investie et efficace. L’hommage fait aux bénévoles est donc particulièrement appuyé, tant par Aude Juin que par Bernard Bordier. En 2018, prenant sur leur vie personnelle, professionnelle, ou les deux, les bénévoles ont donné 2 714 heures de leur temps à Ré-Clé-Ré, et par voie de fait, à toutes les personnes ayant besoin d’être accompagnées, aidées, soutenues. Des heures offertes aux enfants, ados et adultes en formation, aide aux leçons ou soutien scolaire, aux Rendez-vous du Livre mais aussi à Ré-Clé-Ré elle-même, dans des tâches administratives et même de communication, avec cette newsletter trimestrielle née à l’été 2018 pour informer l’ensemble des publics actifs ou intéressés par Ré-Clé-Ré.

Pour être parfaitement exhaustif, il faudrait encore évoquer le bilan financier, à l’équilibre bien sûr mais sans volonté (assumée) de thésauriser, les projets , faire toujours mieux et plus. Le mot de la fin ira au Maire du Bois Jean- Pierre Gaillard, qui évoque la « belle trajectoire sociale » de Ré-Clé-Ré, et la grande étude lancée avec la CdC sur les besoins sociaux de l’île de Ré. Un ample sujet qui exige d’aller toujours plus loin et sollicitera sans aucun doute toutes les énergies.

En 2018, Ré-Clé-Ré est intervenue auprès de :
– 194 adultes en formation et accompagnement ;
– 26 jeunes (CLAS) et 9 jeunes de 3ème
– 70 enfants environ pour l’aide aux leçons ;
– Plus de 200 personnes comprenant enfants et familles lors des diverses manifestations.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires