Territoire

Opération interministérielle Vacances 2016 en Charente-Maritime

Autour du préfet de Charente-Maritime Eric Jalon (4e), présentation de l'opération de sécurité Vacances 2016

Pour protéger résidents et vacanciers, tout l’été

Frédéric La Rallier (ARS) présentant l’affiche prévention enfants, Alexandre Magnant (DDCS), Véronique Isart (directrice de cabinet du Préfet), le Préfet Eric Jalon, Jean-Luc Amboise (DDPP) et Raynald Vallée(DDTM).
Publié le 05/07/2016

Chaque année, la période estivale nécessite la mobilisation de différents services de l’Etat pour assurer la sécurité des habitants et des touristes.

La Charente-Maritime fait partie des 38 départements les plus touristiques de France, sa première place en nuitées (34 millions enregistrés en 2015, soit 3 % des parts du marché) lui confère l’ambition de maintenir cette place en veillant tant sur les personnes que sur les biens, les prestations offertes, la qualité des produits et la sécurité de tous.

Lundi 27 juin dernier, Eric Jalon, préfet de la Charente-Maritime, entouré de directeurs d’administrations concernées, présentait dans le bureau du bassin des chalutiers près de l’Aquarium à La Rochelle, l’Opération Interministérielle Vacances, OIV 2016, destinée à renforcer le contrôle des activités touristiques et estivales durant la période du 1er juin au 15 septembre.

La sécurité des enfants, une priorité

Pour se faire, non seulement les sapeurs-pompiers, la SNSM, la police et la gendarmerie seront sur le terrain mais une mise en place d’actions renforcées, de préventions et de contrôles seront effectués par différents services de l’Etat en relation les uns avec les autres dans l’intérêt commun de garantir et d’assurer la protection et la sécurité des habitants et des estivants, grands et petits.

Frédéric Le Rallier responsable de l’Unité Territoriale des Vigilances et Sécurités de l’Environnement en Charente-Maritime (Agence Régionale de Santé – ARS) souligne que la sécurité des enfants est une des priorités au regard du constat fait l’an passé lorsque, par exemple, un certain nombre de clubs de plage faisaient assurer leurs cours de natation par des personnes non diplômées.

Alexandre Magnant, directeur adjoint de la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) rappelle que durant ces deux mois d’été, plus de 18 000 enfants seront accueillis en centre aéré ou colonies de vacances, un enjeu sécurité incontournable. Sur leur site internet figure un outil de prévention : une affiche consultable par thématique, également accrochée dans tous les lieux recevant ces enfants.

Des contrôles tous azimut

Chacun souligne que les évènements estivaux, les activités nautiques et celles liées à la nature entraînent des actions prioritaires que ce soit pour la qualité de l’eau, des produits alimentaires et non-alimentaires, des contrôles dans les restaurants, les hôtels, les campings, les piscines, les commerces, les marchés… Jean-Luc Amboise, directeur départemental de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) souligne qu’ils se doivent de garantir pour tous, résidants ou personnes de passages dans notre département, la transparence et le respect des produits proposés. La publicité mensongère, fait partie, elle aussi, de la liste des contrôles réguliers exécutés tout comme l’offre touristique sur support numérique désormais dans le collimateur des agents soucieux de protéger le touriste. Gare aux offres malhonnêtes, le service de répression des fraudes vérifiera tout, jusqu’à l’encre des tatoueurs ambulants. Le tourisme est l’enjeu majeur de cette période estivale dans notre département. Raynald Vallée directeur DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) rappelle que Le littoral charentais-maritime attirent les promeneurs, les baigneurs mais aussi les pêcheurs occasionnels, il souligne que la mer reste un milieu hostile, conseils, préventions et contrôles seront de mise.

Vous voilà prévenus, tout est placé sous l’oeil attentif des différents services concernés dans le seul souci de vous protéger, alors, « Carpe Diem », l’OIV veille sur vous.

 

Numéro d’urgence en mer : faire le 196

http://www.charentemaritime.gouv.fr/

 

Valérie Lambert

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires