Aide et humanitaire

Projet humanitaire

Le projet de crèche-maternelle pour Tizgui est désormais réalité

La pose pour tous devant l’école.
Publié le 20/12/2018
Noter cet article

C’est à l’occasion d’un convoi humanitaire organisé par l’association rétaise « De l’île de Ré à Télouet » en septembre 2015 à destination du village de Tizgui M’Barda (commune de Télouet au Maroc), que fut posée la question de savoir comment apporter une nouvelle aide en adéquation avec les besoins réels des villageois.

Après avoir amené dans un premier temps l’eau courante au village de Télouet, en 2012, avec la construction d’un château d’eau, les cinq grandes familles décidant de la vie du village ont par la voix de Brahim Es-Sahih (coordinateur marocain du projet pour Tizgui et les douars satellites que sont M’Barda, Takrrat et Aït Atto), émis le souhait de doter Tizgui d’une structure scolaire type crèche-maternelle.

Un souhait devenu réalité vendredi 16 novembre 2018 avec l’inauguration de la crèche-maternelle en présence du président de l’association marocaine « Pères et mères des enfants », Brahim El Hassany, du coordinateur Brahim Es-Sahih ; de la directrice Loubna Abounaaim ; de l’institutrice Kaltouma Daoud El Drssi ; de quatre représentants de l’association rétaise « De l’île de Ré à Télouet » ( C h r i s t i a n Bourgne, président ; Alain B e l l e g a r d e , vice-président ; J e a n – P i e r r e Blanchard, trésorier adjoint et Jean-Pierre Pichot, chargé de communication) ; de l’imam du village ; des villageois de la vallée venus à la prière du vendredi et des enfants de Tizgui.

Pour Christian Bourgne, « Cette inauguration marque l’aboutissement d’un travail partagé, avec côté français l’investissement des 131 membres de l’association rétaise au cours de manifestations multiples durant ces deux dernières années (dîners dansant, spectacles, brocantes, etc.) afin de récolter les 6 000 euros qui ont été nécessaires à la construction de la crèche-maternelle, et côté marocain, ce après quelques tracasseries administratives, les autorisations préfectorales de construire ayant été accordées, la construction du bâtiment a pu être menée à son terme par un collectif de maçons du village ».

Lors les brèves allocutions qui ont précédé le partage du couscous préparé par les femmes du village, Christian Bourgne a tenu à faire taire la rumeur circulant dans Télouet comme quoi « certains personnes dans Tizgui se seraient servies au passage », rappelant que « le 26 septembre 2017, je suis allé, accompagné du vice-président Alain Bellegarde, de la secrétaire Catherine Bourgne et du trésorier adjoint Jean-Pierre Blanchard, passer commande des matériaux nécessaires à la construction en payant moi-même l’intégralité du montant total de la facture : 65 000 dirhams. Je préciserai même, pour éviter toute autre rumeur, qu’à chaque fois que des membres de l’association rétaise se rendent au Maroc, ils le font à leurs frais ».

Après le déjeuner, servi en extérieur, face à la crèche, une cinquantaine d’enfants accompagnés de leur institutrice, Kaltouma Daoud El Drssi, et de la directrice, Loubna Abounaaim, sont venus rejoindre les adultes juste avant qu’un violent orage éclate, pour découvrir et enfin entrer dans leur école où, après l’interprétation de plusieurs chants, installés autour de tables achetées la veille, il leur a été servi un couscous.

Dans les conversations qui suivirent, parlant d’avenir immédiat, celui-ci consistera côté français à compléter si besoin la structure en mobilier intérieur et en matériel pédagogique à l’occasion d’un prochain convoi pour Tizgui envisagé courant mai 2019.

JPP

« 4 Hommes et 1 Couffin »…
Petit moment de délire de nos Mousquetaires Rétais (Christian Bourgne, Alain Bellegarde, Jean-Pierre Blanchard et Jean- Pierre Pichot) qui, après leur visite aux studios cinématographiques « Atlas Corporation » à
Ouarzazate, se sont dit : pourquoi ne proposerions nous pas à la réalisatrice Coline Serreau de tourner la suite de 3 Hommes et 1 Couffin : « 4 Hommes et un Couffin » ?! Que nos femmes se rassurent… pas besoin de recourir à une quelconque recherche de paternité… le couffin est vide !!!!

couffin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires