Enfants et jeunes

Education

Priorité à la continuité pédagogique

© Service communication académie de Poitiers - Archives- Bénédicte Robert , rectrice de l’académie de Poitiers en visite dans une classe
Publié le 27/04/2021

À la veille des vacances de printemps, Bénédicte Robert, Rectrice de l’Académie de Poitiers* détaillait les mesures prioritaires pour les écoles et les établissements scolaires de sa circonscription

Suite aux annonces du Président de la République le 31 mars dernier concernant les mesures pour les écoles, collèges et lycées, Bénédicte Robert, la rectrice de l’académie de Poitiers, lors d’une conférence de presse en distanciel le 8 avril dernier a tenu à souligner dans cette troisième phase de l’épidémie que les écoles, collèges et lycées ont réussi à se maintenir ouverts depuis le début de l’année scolaire 2020/2021 : « La France reste le pays de l’Union Européenne qui a le moins fermé ses écoles. Jusqu’au 1er avril, on était à dix semaines de fermeture là où la moyenne européenne est à vingt-cinq semaines de fermeture. »

Et de souligner que la protection sanitaire des élèves et des personnels est bien respectée : « Au 2 avril dans l’académie qui compte 1500 écoles et 300 lycées, il n’y avait que 67 classes ( dont 21 en Charente- Maritime) et 2 établissements fermés (en Charente), 230 cas chez les élèves et 28 chez les personnels. Pour rappel, 3 cas contacts dans une même classe imposent sa fermeture. »

La Nouvelle Aquitaine est la région métropolitaine la moins touchée

Pour continuer de surveiller l’extension de l’épidémie dans les établissements scolaires, l’Académie va continuer de déployer sa stratégie de dépistage avec des tests salivaires à la rentrée scolaire le 26 avril pour les écoles et le 3 mai pour les lycées. Dans le cadre de la campagne de vaccination, la rectrice a expliqué : « Le taux d’acceptation des parents est le plus élevé pour les tests salivaires. Nous allons donc, de plus en plus, proposer ce genre de test. Dans le cadre de la campagne de vaccination, on va suivre la stratégie nationale, mais à partir de la rentrée fin avril, une chose est sûre, la priorité pour la vaccination sera donnée aux personnels qui interviennent auprès des enfants en situation de handicap pour permettre leur re-scolarisation rapide et entière. »

Première priorité, l’accueil

Pendant ce troisième confinement, la priorité est de maintenir un accueil pour les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, avec une liste plus large que celle de mars et avril dernier. « Pour les 4 départements, on a privilégié un accueil sur le lieu de scolarisation habituel pour éviter le moins de perturbation possible à la fois pour les personnels, les élèves et leurs familles. On a fait en sorte d’organiser des regroupements pour éviter de voir des scénarios avec un ou deux élèves dans telle ou telle autre école. »

Une stratégie d’accueil avec plus de parents éligibles et plus d’enfants que l’an passé à la même époque. Sur l’académie quatre mille enfants sont accueillis principalement en école et trois-cents en collège, ce qui représente deux fois plus d’enfants que l’année dernière précise Madame Robert, qui précise : « Les parents ont recherché des modes de garde alternatif pour pouvoir participer à l’effort collectif dans cette stratégie globale de confinement, de télétravail et d’école à la maison. Ils jouent le jeu et ceux qui mettent leurs enfants à l’école c’est parce qu’ils n’ont pas d’autres choix. »

Une autre priorité, la continuité pédagogique

« Ce n’est pas la fête de la technologie » lançait la Rectrice au démarrage de cette visio-conférence de presse en constatant des petits bugs pour certains. Un exemple qui illustre les difficultés que professeurs et élèves rencontrent lors de ces séances de classe à distance quand il y a des saturations de réseaux ou plus grave quand une cyber-attaque bloque le CNED** et sa plateforme « Ma classe à la maison ». Dès le démarrage de ce troisième confinement le service d’enseignement à distance a été bloqué par des attaques malveillantes. « Mais maintenant tout est rentré dans l’ordre, assurait Bénédicte Robert, cela n’a pas empêché les uns et les autres de travailler. Pour les ENT (Entreprises Numériques de Travail) certains avaient choisi d’opter pour d’autres logiciels comme Teams de Microsoft ou Google Suite Education mais ces logiciels ne sont pas satisfaisants parce qu’ils n’assurent pas la confidentialité des données des comptes et n’offrent pas tous les programmes que nous souhaitons. »

Pendant ces deux semaines de vacances débutées le 9 avril dernier sur fond de confinement, le dispositif « Les vacances apprenantes » est proposé comme l’an passé pour renforcer ou rattraper les apprentissages des élèves et plus particulièrement ceux d’éducation prioritaire dans le cadre d’un tutorat à distance.

Pour conclure, la Rectrice martèle : « L’école en présentiel reste la meilleure garantie pour éviter de creuser les inégalités. »

* L’Académie de Poitiers regroupe quatre départements, la Vienne, les Deux-Sèvres, la Charente et la Charente-Maritime.

**CNED : Centre National d’Études à Distance

Pour consulter les points de
situation hebdomadaire COVID 19
concernant les écoles, les collèges
et les lycées : éducation.gouv.fr/
covid19-points-de-situation

Valérie Lambert

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires