Environnement

Réimplantation du homard

Adoption de homards pour protéger l'espèce

Plus de 1000 homards adoptés

Tirage au sort du nom du homard du VVF d'Ars
Publié le 02/05/2013

En fin d’année dernière, la Communauté de Communes a proposé à qui voulait, enfants et adultes, d’adopter un homard. Cette opération vise à sensibiliser le public à la quasi disparition de l’espèce sur l’estran rétais. Elle est financée par l’écotaxe, qui permet de faire aboutir des projets environnementaux. Tout le mois d’avril, Mois de l’environnement dans l’île de Ré, les Écogardes sont allés au-devant du public pour informer et faire adopter.

La première phase, celle de l’adoption, est maintenant terminée. Les homards sont nés il y a quelques semaines dans une écloserie de Cornouailles, en Angleterre. Afin d’assurer le brassage génétique, les bébés homards sont issus de plusieurs femelles, sachant qu’une femelle peut pondre de 5 à 50 000 oeufs. La réintroduction se fera cet été, lorsque les conditions de température seront favorables à l’alimentation des petits homards en milieu naturel. Un site, interdit à la pêche, au large du Phare des Baleines, a d’ores et déjà été repéré pour les y déposer. Le programme s’inscrit sur une durée de cinq années, autant de temps qu’il est nécessaire à un homard pour atteindre sa taille adulte.

Les Écogardes ont sensibilisé à l’environnement dix sept classes d’écoles rétaises, soit près de 400 élèves, et ils ont fait adopter un homard à chaque enfant. Par ailleurs, fidèle à son engagement en faveur du développement durable, Patricia Caillaud, responsable du village de vacances VVF Villages La Salicorne à Ars-en-Ré, a tenu à ce que son établissement adopte son propre homard. Le 16 avril, Fabienne, écogarde, est donc venue rencontrer les vacanciers qui séjournaient là. « Beaucoup de nos fidèles résidents avaient signé la pétition pour le maintien du péage du pont. Je pensais normal de les informer sur l’usage de l’écotaxe » explique Patricia. Au vu des nombreuses questions posées par les résidents, le sujet homard amuse et suscite à la fois la curiosité. Les vacanciers ont donc proposé des noms, un a été tiré au sort. Le homard du VVF s’appelle Elinor, c’est une fille ! Celui personnel de Patricia Caillaud s’appelle Sharif (car Omar Sharif), et celui des Écogardes s’appelle Reviens, cela va de soi !

Maryline Bompard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires