Tourisme

Carte touristique

Pistes cyclables : rencontre impromptue avec les Saveurs de Ré

Après deux ans de travail, tout le monde est content !
Publié le 27/03/2019

La saison approche et les documents touristiques sont prêts, à commencer par la très prisée carte des pistes cyclables.

L’Ile de Ré et ses pistes cyclables ont naturellement une carte officielle. Editée à 240 000 exemplaires, elle est le document le plus demandé. C’est la Directrice Générale de Destination Ile de Ré, Gisèle Vergnon, entourée de producteurs rétais, qui a présenté l’édition 2019. Un peu excessif me direz-vous. Et bien non, car cette nouvelle carte révèle des nouveautés qui ont du sens.

Une vue précise de l’Ile… à vélo

Sésame pour tous les visiteurs, qu’ils soient ici en vacances, en week-end, pour une simple journée, ou même locaux, la carte des pistes cyclables répertorie les pistes d’un bout à l’autre du territoire, mais également les itinéraires cyclables (en pointillés vert) et les itinéraires de liaisons sur routes (en pointillés rouge), pour une vue panoramique qui se précise aussi sur chaque village.

Cette année en bas à droite, outre une signalétique d’ensemble plus lisible, un rectangle noir attire l’attention sur un petit bout de trait vert. C’est la fameuse liaison cycliste Rivedoux / Sainte-Marie, qui sera prête pour l’été après trois mois de travaux.

Les pistes cyclables mais pas que

Ainsi qu’il est d’usage sur toute carte touristique qui se respecte, celle des pistes cyclables recèle un trésor d’informations. Les plages y sont bien sûr mentionnées mais aussi les sites naturels et ceux du patrimoine, les marais salants et autres lieux dédiés à l’environnement et à la biodiversité rétais. Bref, on y trouve (presque) tout ce qu’il faut voir. Mais cette année sont apparus des numéros. Allant de 1 à 14, ils se déploient sur tout le territoire et représentent la surprise de cette nouvelle édition.

Une initiative conviviale qui a du sens

« Il aura fallu deux ans pour que l’idée aboutisse », explique le saunier Cédric Fortunier, un peu à l’origine de la démarche suite à un constat : si les ostréiculteurs ont aujourd’hui l’habitude des dégustations, pourquoi ne pas créer du lien avec d’autres producteurs ?

L’idée, c’était donc de référencer sur la carte des pistes ceux qui le souhaitaient. « Et pour cela, il a fallu sonder toutes les producteurs de l’île » précise Cédric. Ceux-ci doivent remplir deux critères, être évidemment producteur sur l’île de Ré, mais aussi accepter de recevoir du public, dans un but a priori non commercial. En effet, il s’agit avant tout de rencontres et de partage, de proposer une immersion dans la vie du terroir, que cela mène à une vente, ou pas.

A l’arrivée, quatorze se sont portés volontaires pour démarrer l’aventure. Aux côtés des ostréiculteurs, ils sont sauniers, maraîchers, vignerons, producteurs de pommes de terre, de safran, de fromages, tomates, plantes aromatiques ou encore algues. Représentants du terroir rétais, ils ont à coeur d’en partager toutes les richesses.

Et voilà comment une simple carte de pistes cyclables évolue en une déambulation savoureuse et en plein air, qui jouera les prolongations bien après les célèbres « Régalades » du 4 mai. Un circuit ultra-court dans l’air du temps, qui devrait ravir un public en quête d’authenticité.

Pauline Leriche Rouard

Où trouver la carte ?
Auprès des professionnels partenaires de Destination Ile de Ré, dans les mairies et bien sûr les bureaux d’accueil touristique qui, soit dit en passant, organiseront courant avril une Journée Portes Ouvertes.

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires