Élection

Elections municipales 2020 - Patrick Rayton

Patrick Rayton veut défendre la place de La Couarde

Depuis son premier mandat en 1995, Patrick Rayton est aussi engagé.
Publié le 22/01/2020

Pas de liste d’opposition connue à ce jour face à Patrick Rayton. A quelques semaines du scrutin, l’élu couardais peaufine son projet.

Déjà l’année dernière, Patrick Rayton se déclarait prêt pour un troisième mandat, sous réserve de réunir une équipe solide. « Sur les deux mandats, j’ai eu de la chance » avoue-t-il. Un facteur essentiel, d’autant que M. le Maire « aime déléguer ». Ainsi, il ne participe pas aux réunions des commissions, espace de liberté où « chacun peut s’exprimer ». « Cela évite les frustrations » continue l’élu qui conserve bien sûr vue d’ensemble et pouvoir de décision.

Un second mandat aux actions fortes

Trois grandes satisfactions auront éclairé ce second mandat, à commencer par les travaux de protection du village auxquels il associe spontanément son adjoint Tony Berthelot. « Ils sont en cours mais on s’est battus » affirme l’élu « et aujourd’hui encore, c’est un gros suivi sur le chantier. On met de l’huile dans les rouages » explique-t-il.

Patrick Rayton se réjouit aussi de la création de la bibliothèque qui « n’a pas toujours été bien perçue ». Mais il a tenu bon : « nous avons choisi de recruter une bibliothécaire à l’année et largement investi en bandes dessinées et produits audio ». Aujourd’hui, il voit les enfants revenir avec leurs parents dans une structure enrichie d’animations. « C’est une vraie réussite et un lieu de la vie permanente ».

Parlons enfin de la zone du Marché du Mail et du pôle santé. « Un dossier compliqué même avec les médecins qui avaient des exigences. Ils étaient deux au départ et sont trois aujourd’hui » note Patrick Rayton qui cite infirmières, orthophoniste, podologue et kinés. Pour le Maire, ce cabinet médical est « important pour l’attractivité du village et contribue aussi à la vie permanente. Et si l’impact n’est pas forcément mesurable, il se verra plus tard ».

Les difficultés sont déjà connues et viennent pour l’essentiel de la fermeture des commerces du centre village. Du coup, le sujet sera évidemment à l’ordre du jour des projets. Sinon, pas vraiment de déceptions pour un Maire qui bataille néanmoins avec « la vraie contrainte » induite par un Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) qui « rend tout projet compliqué et contrarie l’élan économique ». Regrettant « une interprétation parfois excessive par les Services de l’Etat », Patrick Rayton assure « être le plus facilitateur possible ». Sur le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), l’élu couardais regrette « le manque de temps pour approfondir certaines choses et bâtir de vrais projets. On va devoir le faire maintenant » conclut-il.

Revenons à l’équipe

Patrick Rayton est content : toutes les personnes à qui il avait pensé ont dit oui. Le Maire de La Couarde a même bénéficié de cinq candidatures spontanées, mais trop tardives pour y donner suite.

De l’équipe existante, sept membres arrêtent dont les 1er et 2ème adjoints Rémy Palito et Tony Berthelot. « Pour raisons personnelles et familiales », poursuit Patrick Rayton qui confirme par ailleurs que Béatrice Turbé et Peggy Luton resteront à ses côtés. Si la moyenne d’âge de la nouvelle équipe est quinquagénaire (55 ans), le plus jeune membre a 28 ans et le plus âgé 72. Quelques quadras et sexagénaires complètent et les horizons sont différents : un ancien militaire de la Marine, un banquier à la retraite et deux ingénieurs dont une femme aujourd’hui photographe, une ancienne chef d’entreprise devenue pianiste, un autoentrepreneur et une salariée de la Communauté de Communes, qui ne pourra donc pas être Déléguée Communautaire.

Quelques nouveautés dans la structure de l’équipe sont à noter, puisque Patrick Rayton mise sur trois adjoints (au lieu de quatre) et trois Conseillers délégués, respectivement dédiés à la vie économique, aux associations, clubs sportifs et bassin du Goisil et enfin, à l’école et au Centre de loisirs.

« Il reste encore beaucoup à faire »

Voilà qui donne le ton de la dynamique développée en plusieurs points. Majeure, la revitalisation du centre village, « une priorité avec l’idée d’avoir une offre globale ». Le cas du Café Les Mouettes ? Pour anticiper ce type de mauvaise surprise, Patrick Rayton souhaite mettre en place « une stratégie de veille », et envisage de « constituer une réserve pour d’éventuelles préemptions sur fonds de commerce ou logements ». L’élu couardais n’oublie pas pour autant les autres activités économiques qui devront être soutenues. Autre question importante, « la continuité de la protection du village dans les zones non couvertes aujourd’hui telles La Passe, sur laquelle un regard particulier doit être porté ».

Patrick Rayton parle ensuite du « caractère social et solidaire du village », évoquant « le Conseil Municipal des Jeunes, le renouvellement de l’offre intergénérationnelle ou encore la création d’un lieu dédié à l’accompagnement des personnes dans des démarches de plus en plus dématérialisées ».

Tout ceci nous mène au logement. Satisfait de pouvoir inscrire cinq logements communaux à son bilan, M. le Maire se réjouit du programme de vingt logements sociaux à venir. « Ce sera pour fin 2022, début 2023 », précise-t-il. « Les terrains sont communaux à 98%, ce qui permet d’aller plus vite, même si le site est en partie classé ». Le logement pour saisonniers sera aussi au programme.

Les années 2020 seront aussi celles du développement durable, que Patrick Rayton souhaite intégrer à différents niveaux de chaque projet, « dans la réalisation, la conception et l’entretien des espaces et équipements ». Vaste entreprise qui passe par « la végétalisation du village » et justifie le recrutement d’un second jardinier, « une réflexion autour de la circulation dans la commune » ou encore « la gestion de l’eau par celle, différenciée, des espaces verts ». Reste la question du bâti public et notamment le plus ancien dont il conviendra de prévoir la réfection. Sans oublier l’information et la sensibilisation nécessaire du citoyen, « même si la prise de conscience est réelle ». « Les élus doivent être moteurs et il y a une vraie volonté de l’équipe », souligne le Maire. « Mais il faut avoir des réalisations à montrer ».

Enfin pour parfaire ce projet, l’édile souhaite revoir la communication : refonte du site internet (« qui a vieilli »), mais également « plus de réunions publiques en amont de la réalisation des gros projets ».

Aucune raison d’en douter mais la motivation est-elle intacte ? « Je suis en pleine forme » sourit Patrick Rayton, soutenu par une vie de famille sereine. « Il y a des enjeux très forts pour lesquels la connaissance des dossiers est importante », continue- t-il. « Et je tiens à défendre la place de la commune dans une intercommunalité qui va très vite. Difficile de prendre le train en marche, il faut être là et je suis mobilisé et très motivé pour La Couarde » répète plusieurs fois un Maire décidément très attaché à sa commune.

« Avec vous pour La Couarde », le 28 janvier à 18h30 dans la salle des Associations.

Ce premier rendez-vous donné aux Couardais verra la présentation de l’équipe, les grandes orientations, et s’achèvera par un débat. La seconde réunion publique aura lieu le 13 mars.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires