Terroir

Tradition

Pastorale du sel 2014

La Pastorale du Sel : pédagogique, symbolique et religieuse

Les participants célèbrent le sel
Publié le 05/08/2014

Le 22 juillet, en ce jour de la Sainte-Marie Madeleine, le conseil paroissial de l’île de Ré réunissait convivialement une communauté de chrétiens rétais et touristes pour la Pastorale du Sel. Une occasion de célébrer le sel et les sauniers.

Le père Michel Cottereau à la pastorale du sel de l'île de Ré

Le père Michel Cottereau et le saunier Fernand Pajot chantent à l’unisson le sel de la paix

En accueillant les participants en l’église Saint-Etienne en présence du père Michel Cottereau, Michel Fruchard retraça avec précision l’importance historique du sel, ses valeurs pratiques, économiques, fiscales et symboliques. Statistiques à l’appui, on pouvait suivre l’évolution de la production, la place importante du sel dans la vie quotidienne et sa production qui connût au fil de l’histoire des hauts et des bas, liés par exemple à l’introduction du froid dans les méthodes de conservation des aliments. Avec un renouveau qui s’amorce !

Le sel de Ré : toute une histoire

Une épopée passionnante qui naturellement conduit le petit groupe sur les marais salants, après une halte au port pour admirer le vieux gréement historique « le Général Leclerc » présenté avec simplicité et passion par son propriétaire M. de Bournonville.

Les marais salants : un cadre apaisant

Depuis 4 années consécutives, la Pastorale du Sel est accueillie sur le marais de Fernand, à la prise des Moines, au bord du chenal d’Ars-en-Ré. Réunis sur les bosses autour de Josiane et Fernand Pajot, les participants écoutaient attentivement les explications sur le fonctionnement des marais, la récolte du sel et posaient de nombreuses questions à Fernand et Josiane. Un bon moment d’échange autour des pilots de sel, sous un soleil généreux.

Le recueillement, le partage et la joie

Une table nappée de blanc et fleurie, servit d’autel au père Michel Cottreau pour célébrer une messe sur le marais. De la lecture de l’évangile en passant par toute la dialectique qui fait référence au sel, chacun prenait conscience de l’importance symbolique de cet or blanc des marais salants, de la noblesse du métier de saunier. Tout un art de vivre ! Autour du verre de l’amitié, chaque convie pouvait apporter son grain de sel dans des conversations joyeuses, profi tant d’une douce soirée, dans un cadre apaisant avec le soleil couchant et le chant des oiseaux. Demain, l’eau salée du marais et le soleil offriront au saunier la récompense de son travail. Et tous sont repartis ravis d’avoir partagé cette Pastorale du sel, avec sur le bout de langue, le goût du petit grain de fleur de sel de Josiane.

 

Pastorale île de Ré : le père Michel Cottereau

Sur le port d’Ars, le père Michel Cottereau, curé de l’ensemble pastoral de l’île de Ré, sait sur qui se reposer, avant de célébrer la traditionnelle messe de la Pastorale du sel sur le marais de Fernand Pajot.

 

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires