Sports

Association "Saint-Clément Basket 17"

Objectif Régionale 2

L’équipe senior de Saint-Clément s’entraîne le mardi et le jeudi à la Salle du Godinand. DR
Publié le 14/03/2020

Créée en septembre 2017 suite à la liquidation judiciaire de l’USV Ré Basket (Union Sportive Villageoise), l’association Saint-Clément Basket 17 (SCB 17) ambitionne d’atteindre la Régionale 2. Autre objectif du club villageois : renforcer le partenariat entre les quatre équipes rétaises.

Depuis plus de soixante-dix ans, le basket constitue l’un des sports majeurs de Saint- Clément des Baleines, et plus généralement de l’île de Ré. L’équipe villageoise, qui compte aujourd’hui 25 licenciés, devrait bientôt atteindre le niveau Régionale 2. « Après la liquidation de l’USV, nous sommes un peu repartis de zéro. Nous sommes rapidement montés au niveau départemental, puis au niveau régional, en Régionale 3. L’objectif à atteindre est la Régionale 2 », résume Benoît Pinaud, le président de SCB 17.

Mutualiser les clubs

Au-delà du classement du club qu’il préside, Benoît souhaite renforcer le partenariat avec les trois autres clubs de l’île : Saint-Martin, Sainte- Marie et Ars. « La CTC (Coopération Territoriale de Clubs) se structure progressivement et tend à mutualiser les joueurs, les entraîneurs et les salles des quatre clubs. La bonne entente et l’entraide entre nos clubs laissent envisager un partenariat plus fort au sein de la CTC, l’objectif étant de créer une véritable passerelle entre les quatre clubs », commente le président.

Susciter l’envie chez les plus jeunes

L’équipe dite « senior » de SCB 17 souhaite également sensibiliser les plus jeunes à la pratique du basket. « L’année dernière, nous avons créé une équipe U7, pour les tout-petits. Nous nous rendons par ailleurs au sein des écoles pour faire jouer les jeunes. L’idée est de susciter chez eux l’envie d’intégrer une équipe », souligne Benoît. « Au-delà du côté purement sportif, le basket, sport historique de l’île de Ré, représente aussi un important lien social », conclut-il.

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires