Transports

AMENAGEMENT

Nouvel aérogare, nouvelles destinations

©Valérie Lambert - Cette nouvelle salle d’embarquement modulable de 1277 m2, qui a coûté près de 2 millions d’euros, permettra de mieux accueillir une clientèle internationale.
Publié le 14/04/2022

L’inauguration de l’extension de la salle d’embarquement de l’aéroport La Rochelle-île de Ré et le lancement de la programmation des vols ouvrent la saison estivale 2022 avec optimisme.

« Cette inauguration permet d’ouvrir la saison dans des conditions idéales » déclarait Catherine Desprez, présidente du Syndicat Mixte des aéroports de La Rochelle-île de Ré et Rochefort. C’est en pleine crise liée au Covid19 au printemps 2020 que les élus du Syndicat Mixte avaient dû faire le choix d’un investissement pour améliorer l’accueil des voyageurs internationaux pour répondre à l’obligation de la mise en conformité des aérogares dans le cadre du Brexit. Face à la bonne reprise des vols déjà constatée depuis septembre dernier, +34 % du nombre de passagers par rapport à l’année 2020 avec les vols Londres-Stanted, ils ne regrettent pas leur choix : Un agrandissement de 503 m2 supplémentaires pour la salle d’embarquement qui affiche maintenant 1277 m2.

Une salle compartimentée et modulable en trois pour assurer trois vols de deux cents places simultanément. Une salle pour les passagers qui voyagent en France et en Europe, une seconde pour l’espace Schengen et une troisième pour les pays tiers, dont le Royaume-Uni fait partie, et qui représente 47 % de la clientèle de l’aéroport. Des travaux réalisés pour l’amélioration de l’accueil des passagers mais aussi pour l’amélioration des conditions de travail des personnels et celle des processus opérationnels. Il était important de développer la zone spécifique aux contrôles de sûreté assurés par les douaniers.

Coût de l’opération 1 989 387 euros HT

« C’est un équipement public au service du public, les travaux étaient essentiels pour le maintien de l’activité de l’aéroport. » soulignait Thomas Juin, directeur de l’aéroport La Rochelle-île deRé : « En Europe le seuil de rentabilité pour un aéroport doit être supérieur à 1 million de passagers par an. »

Si l’aéroport n’atteint pas son seuil de rentabilité, il faut noter qu’il permet de désenclaver le territoire et reste un enjeu économique important. « L’aéroport c’est la première image qu’on voit en arrivant et la dernière qu’on garde en repartant. » argumentait Catherine Desprez « Les retombées économiques liées à la clientèle étrangère qui vient séjourner en Charente-Maritime sont évaluées entre 30 et 35 millions d’euros de dépenses de séjour chaque année. »

En 2019, 233 001 passagers ont transité par l’aéroport rochelais. Ce dernier est positionné sur le segment « France/ Europe », son marché est celui spécifiquement du « motif personnel » et du « loisirs ». Entre 150 000 et 180 000 passagers sont espérés pour 2022 grâce aux douze lignes aériennes garanties par les compagnies Chalair, Easyjet, Jet2 et Ryanair pour rallier Lyon, Bristol, Genève, Porto, Manchester, Londres-Stansted, Bruxelles-Charleroi…

Nouveautés 2022

À partir du 2 mai et jusqu’au 28 octobre, une nouvelle ligne assurée par Ryanair proposera des vols entre La Rochelle-île de Ré et Marseille. EasyJet, quant à elle, augmentera le nombre de ses vols vers Nice les lundi, jeudi, vendredi et dimanche. La compagnie étend sa ligne Londres-Gatwick de mars à octobre et ouvrira une nouvelle ligne vers Manchester tous les mercredis et les dimanches de juillet à septembre.

Participations des collectivités au sein du syndicat mixte des aéroports de La Rochelle – île de Ré

• Département de la Charente-Maritime : 32,5 % • Communauté d’Agglomération de la Rochelle : 32,5 % • Région Nouvelle-Aquitaine : 25 % • Communauté de Communes de l’île de Ré : 5 % • CCI de Charente-Maritime : 5 %

Valérie Lambert

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires