Environnement

Aménagements

Nouveaux équipements de la Pointe du Phare des Baleines, une reconquête environnementale

Les nombreux aménagements mis en place vont permettre d’inscrire le site de la Pointe des Baleines comme Grand Site de France.
Publié le 24/07/2019
Noter cet article

Le pôle d’échanges et le giratoire « du Batardeau » sont désormais en service pour la période estivale. La réalisation de ces nouveaux équipements s’inscrit dans un projet global de requalification et d’aménagement de la Pointe du Phare des Baleines.

Avec son million de visiteurs par an et ses 7,5 hectares, la Pointe du Phare des Baleines constitue un site touristique majeur de Charente-Maritime. « L’augmentation continue de la fréquentation du Phare et du site de la Pointe des Baleines en général posait de nombreux problèmes, nous étions débordés », rappelle Gilles Duval, maire de Saint- Clément-des-Baleines. Conséquence directe de cette fréquentation croissante : une dégradation du site en termes d’écologie. « L’ensemble de ces nouveaux aménagements apporte une véritable bouffée d’oxygène à la commune », ajoute l’édile.

Simplifier et sécuriser les échanges

En projet depuis bientôt trente ans et étudiée successivement par trois ministres de l’environnement, la requalification de la Pointe des Baleines se poursuit. Après avoir repensé le stationnement et réaménagé le parking, créé de nouveaux cheminements pour les piétons et les cyclistes, renaturé et redessiné le paysage dans le respect des lieux, la métamorphose se poursuit. Le pôle d’échanges intermodal et le giratoire dit « du Batardeau» sont en effet opérationnels. Le pôle d’échanges va permettre de valoriser et qualifier la desserte en transport collectif, optimiser les correspondances et organiser le stationnement des cars de tourisme. Le nouveau rondpoint va quant à lui améliorer la circulation mais aussi la sécurité des usagers.

Si la mise en service de ces nouveaux équipements est lancée pour la saison estivale, leur phase d’achèvement interviendra à l’automne. Dès la rentrée, le chantier du pôle d’échanges reprendra pour finaliser les espaces verts ou encore compléter le mobilier urbain. Les travaux au niveau du rond-point reprendront également après la saison avec la finition des bordures, la traversée sécurisée des cycles ainsi que la couche de roulement et la finalisation des noues de traitement des eaux pluviales.

Le Département a engagé la création du pôle échanges afin de permettre une
meilleure organisation de la desserte en transport collectif.

Un projet entièrement financé par l’écotaxe

Depuis 2012, le produit du péage de l’île de Ré est affecté à une écotaxe qui finance des projets environnementaux et une politique de transport en véhicules propres. Le projet de requalification de La Pointe des Baleines, dont le pôle échanges, est ainsi financé par cette écotaxe. Le projet du giratoire, qui est porté par la Direction départementale des infrastructures, est financé par le budget dédié aux routes. « L’ensemble du projet représente un investissement de plus de quatre millions d’euros. Il s’agit du plus important projet de l’île réalisé grâce à l’écotaxe », commente Lionel Quillet, premier vice-président du Département de la Charente-Maritime et président de la Communauté de Communes de l’Île de Ré. Les aménagements du site comprennent notamment la suppression de 4 000 m2 d’enrobés et la plantation de 17 300 végétaux. « Ce projet, lancé en 1990 et qui a pu voir le jour grâce au travail mené par le Département et la commune de Saint-Clément-des- Baleines, constitue une véritable reconquête environnementale », souligne Lionel Quillet.

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires