Sports

Rugby

Net succès du Stade Rochelais face à Agen

Publié le 20/08/2019
Net succès du Stade Rochelais face à Agen
5 (100%) 1 vote[s]

C’est la rentrée au Stade Marcel Deflandre pour les jaune et noir qui jouaient leur première rencontre de la saison en match de préparation contre le SU Agen.

Une très belle affluence enregistrée avec pas moins de 12 268 spectateurs enregistrés dans les travées de l’antre du Stade Rochelais. Ce rendez-vous à domicile inaugural de la nouvelle
saison 2019 – 2020 prend place au sein d’une grande fête du Rugby organisée pour l’occasion et baptisée Rugby Folies.

Au menu de cet après-midi rugby, un programme haut en couleurs faisant le bonheur de tous les passionnés de l’ovalie :
– 1 match de préparation pour l’équipe professionnelle
– 1 match de préparation pour l’équipe espoirs
– 1 démonstration de rugby à 7 par les Féminines
– Nombreuses animations pour petits et grands
– Feu d’artifice
– Rencontre avec les joueurs
– Présentation de l’effectif du Stade Rochelais 2019 – 2020.


Avant le début de cette rencontre contre Agen, un hommage est rendu à Steve PINEAU, décédé accidentellement à 19 ans sur la route et qui faisait partie de la jeune génération montante du
Stade Rochelais. Une minute continue d’applaudissements d’un public debout en sa mémoire pour un instant important, riche en émotions et en symboles. Après ce moment de recueillement, le sport reprend rapidement ses droits et le coup d’envoi est donné par les acteurs du jour.

Cette année et au terme d’un exercice précédent largement réussi (demi-finaliste en Top 14 contre Toulouse, futur champion de France, et finaliste de l’European Rugby Challenge Cup
contre Clermont, le Stade Rochelais mise sur une évolution dans la continuité avec peu de nouvelles recrues. Parmi celles-ci, deux d’entre elles méritent que nous nous y attardons
davantage. Tout d’abord au niveau du staff avec l’entrée en scène de l’ex maitre à jouer du XV du trèfle, l’emblématique irlandais Ronan O’gara, récent double vainqueur du Super Rugby comme
coach avec les Crusaders. Un renfort de poids qui devrait peaufiner encore un jeu rochelais généralement porté vers l’avant avec beaucoup de mouvement.


Parti le temps d’une saison sur le banc de l’Union Bordeaux Bègles, nous retrouverons à l’ouverture l’iconique Brock JAMES qui effectue son retour au sein d’un Stade Rochelais qu’il
connait déjà bien pour y avoir joué avec brillo dans les saisons précédentes.
Revenons-en au terrain, nos joueurs prennent rapidement le contrôle du ballon.
Le premier danger porté dans le camp agenais avec une mêlée à 10 mètres sur laquelle La Rochelle se fait pénaliser, fait assez rare ce soir pour être signalé.
Agen doit attendre la sixième minute pour connaître sa première incursion dans le camp rochelais sur un ballon d’occupation dégagé au pied.
Nouvelle pénalité pour Agen à moins de 10 mètres face aux poteaux. Malgré cette bonne position, les rouges préfèrent trouver la penal touche. Les visiteurs pensent inscrire le premier
essai de la partie mais la défense âpre des maritimes tient bon.

Depuis le début de la partie, un jeu avec du mouvement impulsé par les rochelais avec beaucoup de passes, une belle fluidité et l’envie de se projeter vers l’avant. Pour Agen, le tableau est moins
rose pour le moment, les visiteurs faisant preuve d’un rythme et d’une cadence de jeu bien moins enlevés pour une prestation qui jusque là, présente moins d’allant et un aspect un peu plus cassé
afin d’enrayer la cadence rochelaise.
De nouvelles règles sur l’entrée en mêlée des piliers sont entrées en vigueur cette saison et il y a fort à parier que ce soient celles-ci qui aient perturbé le bon déroulement de ces phases de jeu
depuis le début du match, au-delà d’un avantage certain pour les rochelais dans ce secteur de jeu.


Dès ce match de préparation, Brock JAMES ne tarde pas à faire etal de tout son talent sur l’un de ses atouts majeurs avec le jeu au pied : précision, longues distances, orientation du jeu, trouver
des touches intéressantes etc… dans le jeu au pied Brock JAMES ne manque d’aucune corde à son arc.
Agen inscrit son seul essai du match à la 40ème minute afin de revenir au score à juste avant le retour aux vestiaires 7 – 5.
Les hostilités reprennent et Agen revient avec un second souffle en ce début de deuxième période. L’intensité augmente d’un niveau dans le jeu comme sur les impacts.
Plus d’engagement physique, dit aussi plus de bobos et à la 46ème minute, Valentin TIREFORT sur blessure avec le bras gauche en écharpe côté jaune et noir.
Depuis la reprise, le Stade Rochelais subit davantage la pression agenaise et on est complètement sevré de ballon de la 40ème à la 50ème minute. Nul doute que la réaction
rochelaise ne devrait pas tarder à intervenir.

Pierre AGUILLON. auteur d’une très belle prestation ce soir, omniprésent en défense comme en attaque, reste au sol suite à un plaquage. Il est remplacé par Brieuc PLESSIS à la 51ème minute.
A l »heure de jeu, les mêlées ont de plus en plus de difficultés à être correctement jouées, la puissance du pack rochelais mettant à mal la ligne d’avants agenaise.
Après plusieurs fautes en mêlée face aux poteaux des agenais, La Rochelle écarte côté droit et en 3 passes envoie Jules FAVRE à l’essai. 14 5 à l’heure de jeu après la transformation ardue
mais magistralement réussie par Brock JAMES à 100% dans ses tentatives au pied ce soir.


C’est le moment choisi par le staff pour le remplacer sous une large ovation du public de Marcel Deflandre.
Le Stade Rochelais enchaîne et va maintenant progressivement prendre un ascendant définitif sur cette rencontre. Le 3ème essai maritime du soir est à mettre au crédit de Maxime LAFAGE
qui transforme son propre essai. 21 5 à 12 minutes du retentissement de la sirène Très belle entrée en jeu de Maxime LAFAGE qui assume avec efficacité son rôle de doublure de
Brock JAMES.
Jean Victor GOILLOT vient pour sa part inscrire le 4ème essai des siens après une remontée collective de terrain ininterrompue de plus de 50 mètres.
Maxime LAFAGE continue avec autorité dans son rôle de buteur réussissant à nouveau cette transformation qui porte la score à 28 5 pour les jaune et noir.
Bien que la formation maritime de Jono GIBBES et Ronan O’GARA soit déjà assurée de la victoire, ses joueurs continuent de pousser jusqu’au terme de cette rencontre. Un état d’esprit
collectif bientôt récompensé à nouveau suite à un ballon récupéré en mêlée après une penal touche, Uini ATONIO trouve la faille pour inscrire l’ultime essai du match.
35 – 5, voici le score final de cette deuxième victoire de la saison en autant de sorties. Une fois que le Stade Rochelais a appuyé sur l’accélérateur la formation agenaise a volé en éclats,
impuissante face aux assauts d’un Stade Rochelais pour qui il reste des ajustements à parfaire avant un début de saison s’annonçant avec un déplacement difficile à Clermont pour le début du
championnat.

S. FOREST

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires