Commerce

Magasins - Saint-Martin de Ré et Ars-en-Ré

Le Moulin du Puits Salé, des trésors de bienfaits

Une boutique pleine de surprises
Publié le 16/08/2017
Noter cet article

A Saint-Martin, la boutique de Pascal et Carine Lemoine est de ces adresses d’où il est impossible de repartir les mains vides. Mais au-delà d’une farandole de produits d’une qualité irréprochable, se cache un vrai savoir-faire : la production d’huile d’olive.

boutique-interieur

La cour, une oasis de fraîcheur

Le Moulin du Puits Salé attire le regard : un tonneau garni de bouteilles de vins et un haut tabouret nous invitent à prendre l’apéritif, et derrière les vitrines, on devine des tas de surprises. Etroite mais profonde, la boutique est une vraie caverne d’Ali Baba. Il y a les produits de beauté et ceux du terroir, des plats, des mugs, des saladiers et j’en passe, des huiles et des vinaigres, du chocolat et des confitures, des produits d’ici et d’ailleurs, et même tout un arsenal de brosses pour récurer la maison. Délicieuse la cour qui prolonge la boutique est une oasis où sont exposés des objets de décoration pour le jardin, que l’on découvre avec la lenteur imposée par le gazouillis de l’eau qui frétille dans des fontaines. Bref, on peut passer là des heures et repartir les bras bien chargés. Mais non sans en avoir appris plus sur les talents cachés du maître des lieux.

Ode à l’olive

Avec l’accord de la commune, Pascal a replanté un olivier en haut de la rue du Baron de Chantal.

Avec l’accord de la commune, Pascal a
replanté un olivier en haut de la rue du
Baron de Chantal.

Ouverte en 2003, la boutique martinaise fait partie d’un projet plus vaste. Pascal et Carine veulent faire de l’huile d’olive. Une idée originale et inédite mais très exigeante. Tout commence avec les olives que les particuliers récoltent dans leurs jardins et amènent à la boutique. A partir du mois de novembre, les cageots de bois s’amoncellent et Pascal travaille dur, d’autant qu’il doit aller jusqu’aux Portes pour fabriquer la fameuse huile. Les débuts sont harassants mais Pascal n’en démord pas. En 2007, le couple se porte acquéreur de terrains à Loix et y plante cent-vingt oliviers. Coup de chance, des bâtiments sont à vendre presque en face, une opportunité que Pascal n’hésite pas à saisir. Aujourd’hui, 165 oliviers embellissent le paysage loidais et Pascal traverse la rue pour faire l’huile de ses clients particuliers et la sienne ! Avis aux amateurs : le cru 2016 est aujourd’hui épuisé et il faudra attendre la prochaine récolte. Pour ceux qui ont un olivier dans leur jardin, sachez que Pascal peut personnaliser les bouteilles avec de jolies étiquettes. Un détail chic et charme !

Pauline Leriche-Rouard

 

Le Moulin du Puits Salé

3, Cours Bailli des Ecotais à Saint-Martin

05 46 67 87 56 – Ouvert toute l’année.

 

Trémière : un art de vivre au parfum d’îles

L’ancien atelier de mécanique du port d’Ars s’est métamorphosé. Amaury Goumot et Rudy Vieja étaient très attachés au lieu, exceptionnellement situé sur l’îlot d’Ars, ils ont donc imaginé un concept tout nouveau pour l’ancien atelier.

Sous la direction artistique de Natacha Ami, ils ont réuni, pour l’enseigne Trémière, une sélection d’artisans et d’artistes qu’ils admirent et dont les créations s’acclimatent merveilleusement à notre territoire.

D’ici et d’ailleurs

L’île de Ré a été une véritable source d’inspiration pour Natacha. Les objets de la toute récente boutique sont tous en lien avec l’île. Soit ils ont été directement inspirés par l’île de Ré et conçus exprès pour Trémière, soit, venant de loin, comme d’Afrique de l’Ouest pour ces pagnes anciens teintés à l’indigo, ils intègrent parfaitement la décoration et l’esprit des maisons d’ici.

Ainsi les Gerbes de blé XXL entremêlées de coquelicots qui rappellent les champs au printemps, les bougies 100% végétales aux senteurs de roses trémières ou de fenouil, les carrés de soie (le carRé) à l’emblème du clocher d’Ars ou encore les tee-shirts et les tableaux de mots de Jane Bee, sur lesquels on peut fatalement lire le mot Ré.

Et puis, à l’île de Ré, on y fait du vélo !

Natacha a mandaté les ateliers parisiens Tamboite pour concevoir un vélo spécial île de Ré et c’est un véritable bijou qui en est sorti. Entièrement artisanal, il nécessite quatre mois de fabrication. Chez Trémière, on trouve également de l’artisanat ancien, poteries, tissus ou marionnettes africaines, mais aussi des tableaux, des coussins, des meubles et des objets uniques pour une décoration sans pareille.

Pour se rendre à Trémière, il faut contourner le bassin jusqu’à l’îlot du port, ou, si la mer est basse on peut enjamber directement l’écluse par la passerelle.

Véronique Hugerot

 

Trémière

L’îlot, Quai de la Chabossière, 17590 Ars en Ré

 

Aperçu de l’espace décoration

Aperçu de l’espace décoration

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires