Loisirs

Transmission

Le modélisme ou l’art et la manière d’un beau partage

La maquette du thonier
Publié le 13/11/2017

Menuisier de profession Joseph Renaud a développé une passion en marge de sa carrière. Au fil des années il a su transmettre son savoir-faire et susciter des vocations.

Depuis son plus jeune âge, c’était avant l’avènement du numérique, il consacre son temps libre au modélisme. « Il fallait bien s’occuper, nous confie Joseph, quand on avait dix ans, on n’avait pas de jeux à notre disposition alors avec quatre ou cinq copains, on se réunissait pour fabriquer des modèles réduits, surtout des bateaux ».

L’art et la manière de s’amuser tout au long de sa vie

Et, plusieurs décennies plus tard, dans son atelier perché comme un nid d’aigle au-dessus du garage, Joseph s’affaire toujours. Étayant ses recherches à l’aide de revues spécialisées (MRB magazine), il rapporte ses plans, façonne la matière, coupe les voiles, bricole les minuscules pièces d’accastillage et invente celles qui lui manquent. « II n’y a pas de boutiques, ici, il faut tout faire » justifie-t-il simplement, et voici le bateau prêt à affronter le plan d’eau.

Pour les maquettes à moteurs, thoniers ou autres bateaux de travail et bien c’est la même chose ! Joseph sait tout faire, équipé de tour et d’outils miniaturisés, il fabrique chaque pièce du moteur, écrous, bielles, roues dentées, axes, pistons et toutes les autres. Les rouages sont bien huilés, croyez-moi, ça tourne rond !!

Au plafond pendent des dizaines d’avions, en balsa, en bois ou en polystyrène, fabrication maison ou travail de ses jeunes élèves, qui attendent leurs prochains vols.

L’atelier est comme une chambre d’ado, le rêve y tient bonne place. « Tiens, çà c’est l’Armen, ce yacht de 10 tonneaux vainqueur de la coupe de France en 1907 » précise t- il en décrochant du mur une demi-coque qu’on ne peut s’empêcher de caresser tant elle est polie. Sur les étagères, trois canots bretons soigneusement peints en jaune, en vert ou en bleu, leurs minuscules rames ramassées à l’intérieur, évoquent l’âme trempée des pêcheurs d’Islande de Pierre Loti. Là un pousseur rouge et bleu avec ses minuscules défenses et ses deux cheminées, ici un voilier racé attend sur son petit ber, là encore un rameur de chiffon, avec casquette et vareuse s’arqueboute sous l’effort.

Le Modèle Club des Portes

Depuis 1980 Joseph Renaud transmet sa passion sans relâche aux jeunes de l’école. Avec l’instituteur de l’époque ils avaient créé le foyer des jeunes où les écoliers s’initiaient à la photographie, au théâtre, au modélisme, etc.

Le foyer n’existe plus aujourd’hui mais Joseph continue, une fois par semaine, d’animer l’atelier de modélisme pour cinq ou six enfants des écoles des Portes et de Saint- Clément (à partir de 8 ans). Avec Claude, le vice-président du Modèle Club des Portes, ils accompagnent les jeunes de 14 à 80 ans dans leurs premiers vols d’avions ou d’hélicoptères téléguidés et organisent des rencontres de modélisme.

Le modélisme est une discipline exigeante : minutie, rigueur, exactitude et persévérance y sont de rigueur, mais quand on a investi le rôle de Gepetto une fois, on a du mal à s’en défaire !

Au sein du club, Joseph a vu passer tous les enfants du village, certains même ont développé leurs aptitudes professionnelles à ses côtés, il en compte un petit nombre, aujourd’hui ébénistes ou menuisiers, une sacrée récompense quand on a la passion chevillée au corps !

Connaissez-vous les pop-pop ?

Longue d’une dizaine de centimètres, cette boîte de conserve à vapeur est en fait un pliage réalisé dans une boite en métal qui figure grossièrement une barque (on peut trouver des pop-pop dans le commerce mais bon ! Quel intérêt ?). À fond de cale, on peut voir la tubulure d’un circuit hydraulique dont une extrémité se perd dans une soupape alors que l’autre plonge dans l’eau. Ça n’est pas vraiment artistique mais assez intriguant pour attirer mon attention. A l’aide d’une pipette, Joseph insuffle de l’eau dans la tuyauterie, met le feu sous la soupape puis laisse flotter la barcasse sur un petit plan d’eau. Dans un pop-pop retentissant le bateau s’ébranle et se met à faire le tour du bassin à bonne allure.

Comme des mômes émerveillés, on est partis d’un grand éclat de rire !

Véronique Hugerot

 

Foyer des Jeunes

Rue de la Cure – 17880 Les Portes-en-Ré

Tél : 06 69 72 20 22

mail : jfpeze@yahoo.fr

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires