ARCHIVE

N°247 - 01/08/2022

Au coeur de l’été, on pourrait penser que la vigilance se relâche… Pourtant, des pêcheurs à la LPO, des élus aux habitants de nos territoires littoraux, des intercommunalités au Département, sans oublier moult associations, tous ou presque ont dit non au projet de parcs industriels éoliens marins, au large de nos côtes. Alors que la décision de l’Etat devait tomber ce 28 juillet, le collectif NEMO, tête de proue d’une opposition très argumentée, confirme préparer « ardemment » un contentieux. A suivre*… Nathalie Vauchez