ARCHIVE

N°231 - 16/09/2021

Que ce soit à l’échelle du pays ou d’un territoire plus local, tel l’île de Ré, on entend plus souvent les mécontents, on relève systématiquement ce qui ne va pas, on fustige ceux qui agissent et tentent de faire au mieux la synthèse d’intérêts divergents pour ne pas dire contradictoires. On oublie trop souvent de valoriser les belles initiatives individuelles, la solidarité associative, le dynamisme des entreprises, le volontarisme des élus qui n’ont pas la tâche facile dans une société hyper-individualiste et consumériste, dans laquelle se développe une culture de l’immédiateté.

Depuis 14 ans, Ré à la Hune se réjouit des avancées du territoire, met en lumière ses acteurs, positive l’actualité de l’île et s’engage aussi pour combattre des projets aberrants ou défendre des causes qui lui sont chères. A l’image de nos lecteurs ! Nathalie Vauchez