ARCHIVE

N°241 - 03/05/2022

D ans son rapport rendu public jeudi 28 avril au soir, la Commission particulière du débat public témoigne de la forte défiance à l’égard du projet éolien marin Nouvelle-Aquitaine, « alimentée par les atermoiements de l’Etat ». A ses yeux, « l’insularité est une clé de compréhension de la conflictualité », qui devrait être prise en considération. Précisant qu’ « aucun consentement de la population n’est envisageable dans la zone pressentie… », elle formule quinze attentes et recommandations « dans l’hypothèse où l’Etat poursuivra le projet. ». Celui-ci a trois mois pour décider. Nathalie Vauchez