Enfants et jeunes

Projets pédagogiques

Les enfants de Loix apprennent la lenteur et les rythmes de la nature

A Loix, l’esprit « Citta-slow » concerne aussi les jeunes

Les petits dans le potager…
Publié le 03/05/2016

« Si la douceur de vivre était un pays, ce serait certainement l’île de Ré », déclarait récemment un journaliste de la presse télévisée en présentant son documentaire. La petite presqu’île de l’île illustre à merveille cette citation.

Depuis deux ans, le village de Loix s’est doté du label « Citta-slow ». Ce label n’est pas mis, uniquement, en avant lorsqu’il y a une fête ou une animation dans la commune. Il symbolise un comportement vécu au quotidien par l’ensemble des habitants. On prend le temps de vivre en observant les règles de la convivialité et du « bien-être ».

Les « tout-petits » témoignent de cet état d’esprit à leur manière. Ils vivent tout près de la nature, ils observent, écoutent, commentent, sous l’initiative habile, réfléchie et mesurée de leur maîtresse Christelle Houin. Depuis quelques temps, les jeunes élèves se rendent régulièrement devant l’hôtel des insectes (fabriqué bénévolement par Yannick, des services techniques de la mairie), installé au coeur de la cour de récréation depuis le printemps dernier. On attend le réveil de la nature : l’arrivée des gendarmes, des coccinelles, des araignées (bien que ces dernières ne soient pas des insectes), de quelques abeilles et d’autres « petites bêtes »…

D’autre part, les jeunes élèves de l’école maternelle travaillent avec leurs camarades du groupe scolaire René Brunet à Ars, dans le cadre du projet d’école élaboré en commun par les enseignants. Cette année, le thème est « la forêt ». Une sortie a déjà été effectuée dans la forêt de la « Combe à l’eau ». Les plus grands ont fait des activités encadrées par les éco-gardes, les plus petits ont fait de la découverte sensorielle et se sont lancés dans des compositions « land-art » avec de la mousse, des branches, des pommes de pin. Une seconde sortie est prévue dans le bois Henri IV, avec la LPO.

Un autre centre d’intérêt : le potager

A l’exception de la période hivernale, tous les vendredis (de 10h à 11h30), les élèves se rendent au potager de l’école, situé à l’extérieur du village. Ils retrouvent François et Gérard de l’association des « Jardiniers de l’île de Ré » qui expliquent comment semer, planter, entretenir la « pousse ». Cette année, la récolte sera très diversifiée : haricots, radis, fraises, courgettes, potirons, concombres, petits pois, pommes de terre, fèves, tomates, des fleurs, des plantes aromatiques et même… des cacahuètes !

Les enfants se rendent à pied dans leur jardin. Ils n’oublient pas d’adresser, au passage, un petit « coucou » à leurs amies : la chèvre « Blanchette », « Clochette » la vache ainsi qu’à son petit veau qu’ils ont baptisés « Fleur ».

Les petits de maternelle ont des grands-frères et des grandes-soeurs qui ont aussi des contacts permanents avec la nature, avec leur environnement. Ils fréquentent régulièrement l’estran, ils pratiquent la pêche à pied (une tradition transmise par leurs parents et grands-parents). En 2013, la municipalité a acheté un marais (appelé « marais pédagogique ») dans le but de sensibiliser les jeunes à son histoire, son utilité, son importance pour la vie du village. Une réunion a été organisée en présence des enfants en posant la question : « que voulez-vous élever dans cet espace ? », ils ont répondu : « des crevettes ». Tous les ans, au mois de mai, la mairie prend l’initiative de « verser » des petites crevettes qui grandiront et seront pêchées au mois d’octobre. Durant toute la période, les enfants, à tour de rôle et selon un planning bien établi, vont nettoyer les pièges à crabes (principaux prédateurs de l’élevage).

 

Clochette, née en Vendée, est devenue loidaise au mois de mars 2013. Mais, comme une vache n’aime pas la solitude, Florence Breuilh et son époux, Jacques (vétérinaire à Saint-Martin), ont offert une petite chèvre prénommée Coquette (de l’élevage de Catherine et Richard Lefort de Loix) afin de lui tenir compagnie. Le 5 octobre dernier, « Clochette » a donné naissance à « Fleur » (née le jour de la sainte Fleur). Les trois pensionnaires de la prairie attirent l’attention des touristes qui, de la piste cyclable, marquent des pauses pour les admirer et en profitent pour prendre des photos.

Clochette, la vache de Loix, son veau et la chèvre

La vache Clochette, son veau Fleur et la biquette Coquette

 

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires