Territoire

Visions de l'Ile de Ré

L’île de Ré vue par… Stéphanie, d’origine allemande

Stéphanie Maurer sur le port de Saint-Martin de Ré
Publié le 19/09/2017

Stéphanie Maurer est née à Trèves (Trier), de l’autre côté du Rhin. Après avoir travaillé de longues années à Francfort, où elle était gérante d’une entreprise française, Stéphanie, âgée de 59 ans, a décidé de venir s’installer de manière définitive à Saint-Martin de Ré.

Elle connait l’île depuis son adolescence, elle venait, régulièrement y séjourner durant les vacances.

Ré à la Hune : Quelles ont été vos premières impressions lorsque vous avez franchi le pont ?

Je me souviens, c’était le 11 avril 2016, j’allais m’installer dans la maison que j’avais achetée peu de temps avant. J’ai aussitôt ressenti une immense sensation de bonheur, je me suis, tout de suite, sentie chez moi. Je dois préciser que je ne suis pas, pour l’instant, en retraite. J’ai travaillé durant toute la saison estivale, j’ai même plusieurs projets en tête, notamment celui de venir en aide aux nouveaux Rétais venus de l’étranger, afin de les accompagner dans leur quotidien, les aider à franchir les barrières linguistiques, par exemple.

Quel lieu touristique privilégiez-vous ?

J’adore le bord de mer, la plage, marcher avec mes chiens sur l’estran à marée basse. Autre chose, je suis passionnée par le petit village des Portes, surtout en dehors de la saison estivale. Je suis, avant tout une amoureuse de la nature, j’apprécie beaucoup les balades à bicyclette à travers les marais salants. Bref, sur l’île j’aime tout car il n’y a rien qui puisse agresser l’oeil…

Quelle est votre saison préférée ?

Je vous répondrai le printemps, mais l’automne est également très agréable à vivre sur Ré. L’été, même si c’est la saison chaude, les choses sont tout à fait différentes. Pour ce qui me concerne, j’habite en zone piétonne et il y a beaucoup de « bouchons humains » dans les rues…

Parmi les nombreuses animations organisées sur l’île, laquelle attire le plus votre attention ?

J’aime beaucoup la fête de la musique. Je me souviens d’une soirée absolument fabuleuse sur la plage de la Cible, organisée par le restaurant qui porte le même nom. Il y avait plusieurs groupes qui ont interprété des morceaux nombreux et variés. Cela a duré jusqu’à une heure avancée de la nuit. Le temps était magnifique, j’ai vécu ce moment dans une atmosphère de début de vacances. D’autre part, j’apprécie également la fête du port à Saint-Martin. D’une manière générale, j’essaie d’éviter les manifestations où il y a trop de monde.

Propos recueillis par Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • jmpalacios
    Publié le 27 septembre 2017

    Bonjour à tous, merci pour votre journal et merci aussi pour le sujet portant sur le regard de Stéphanie Maurer, originaire de Trier.

    J’ai eu l’impression de faire, en vous lisant, le chemin à l’envers.

    Car j’ai commencé ma carrière professionnelle et militaire au 13ème régiment du génie à Trêves entre décembre 1976 et septembre 1978, eurener strasse.
    J’aimais parcourir la ville, les bords de Moselle et les vestiges romains.
    J’aimais la proximité de tous ces pays entre le Luxembourg, la Belgique, l’Allemagne de l’Ouest et la France.

    J’ai également fréquenté ces 15 dernières années l’Ile de Ré, en mobile-home, dans les campings près de Bois-Plage et La Flotte, au printemps et en automne et c’est à chaque un plaisir car cette île offre bien des regards en terre et mer.

    Merci pour ce sujet et bravo pour les projets de Stéphanie.

    JM

    Répondre