Sports

Evénement sportif

L’île de Ré confirme son souhait de devenir camp de base de la Coupe du Monde de Rugby en 2023

Quel impact peuvent avoir les grands événements sportifs sur l’île de Ré, comme la venue de la Roja en juin 2016 ?
Publié le 18/06/2020

Le 25 mai, le président de la Communauté de Communes a confirmé au Comité d’Organisation de la Coupe du Monde de Rugby France 2023 sa qualité de porteur principal de la candidature de l’île de Ré dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour devenir un camp de base. Explications.

Petit retour en arrière : le 5 février 2020, le Comité d’Organisation de la Coupe du Monde de rugby France 2023 a confirmé à Lionel Quillet, président de la CdC, que la candidature de l’île de Ré était retenue au stade de la conformité par le comité d’organisation et que la procédure de sélection pouvait donc se poursuivre.

La candidature portée par l’île de Ré présélectionnée camp de base équipe/délégation

A l’issue des visites de conformité réalisées par le Comité partout en France, 84 camps de base représentant les treize Régions françaises et cinquante-six Départements ont été présélectionnés.

Le dossier porté par l’intercommunalité rétaise a été évalué à l’occasion de la visite des sites le 15 novembre 2019 et sa conformité avec les exigences d’un camp de base d’une coupe du Monde de rugby validée. Les exigences techniques comprennent cinq installations : hôtel, terrain d’entraînement extérieur, gymnase, salle de musculation et piscine.

Conformément à la procédure du Comité, Lionel Quillet a ainsi confirmé par courrier la qualité de la CdC comme porteur principal* du camp de base équipe/délégation dans le cadre de la Coupe du Monde de rugby en France en 2023.

Des installations rétaises et rochelaises mises à disposition gracieusement

Ainsi, si l’île de Ré est choisie par les équipes/délégations participantes elle s’engage à octroyer au Comité d’organisation le droit d’utilisation à titre gratuit de quatre installations : le stade rochelais Marcel Deflandre comme terrain d’entraînement, le gymnase du stade municipal martinais Marcel Gaillard, la salle de musculation du Stade Marcel Deflandre et le centre Aquatique intercommunal AquaRé. Lionel Quillet précise aux organisateurs que lors de la visite du 15 novembre 2019, la rencontre avec le président du club associatif de rubgy flottais (Sporting Club Rétais) a laissé entrevoir la possibilité d’échanges sportifs sur le terrain communal de La Flotte. Le Maire de La Flotte s’est ainsi engagé à mettre à disposition, si besoin, ce terrain tout comme le Directeur Général du Stade Rochelais s’est engagé à octroyer au Comité le droit d’utilisation, à titre gracieux, de l’équipement sportif du Stade Rochelais.

La garantie ainsi apportée comprend un accès exclusif (seules les équipes désignées et autorisées par le Comité d’Organisation pourront utiliser les installations) ou au moins privilégié (utilisation en priorité par rapport à toute autre équipe sportive ou toute autre population) aux installations.

Bien que cela ne soit pas mentionné dans les courriers officiels, puisque s’agissant d’une Entreprise privée, l’hôtel d’accueil pressenti serait Atalante-Relais Thalasso Île de Ré situé à Sainte-Marie de Ré, qui a la capacité hôtelière, les compétences et l’habitude désormais d’accueillir des équipes sportives. L’établissement dirigé par Didier Gireau avait notamment accueilli la célèbre Roja Espagnole.

Si l’île de Ré était sélectionnée, Destination île de Ré serait bien évidemment associée au projet et déploierait tous les moyens nécessaires à la bonne tenue de l’évènement… et on l’imagine à l’optimisation des retombées en termes d’image pour l’île de Ré.

*Il est à noter que l’île de Ré est ainsi garante de l’ensemble des membres du groupement, dont fait partie la Ville de La Rochelle. Jean-François Fountaine a d’ailleurs par un courrier en date du 24 juin 2019 soutenu la candidature des territoires Île de Ré / La Rochelle pour l’accueil d’un camp d’entraînement.

Informations recueillies par Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires