Enfants et jeunes

Inauguration

Le président de Région Jean-François Macaire est venu inaugurer le multi-accueil enfants « Les Salicornes » aux côtés des élus rétais.

Les Salicornes, un 5e multi accueil sur Ré

Le président de Région Jean-François Macaire est venu inaugurer « Les Salicornes » aux côtés des élus rétais.
Publié le 12/11/2014

A Ars-en-Ré, samedi 18 octobre 2014, sur le site des « Brises Marines » a été inauguré en présence de Jean-François Macaire, président du Conseil régional, d’Alain Dreano, directeur général de la PEP 17, de Marie-Elisabeth Chevallier, présidente de la CAF, de Lionel Quillet, président de la CdC de l’île de Ré et des élus rétais, le multi accueil « Les Salicornes ».

D’orphelinat en 1925, devenu aérium en 1951, puis en institut psychopédagogique, et enfin en institut thérapeutique éducatif et pédagogique, l’activité est en 2009 à la demande de la DDASS délocalisée à Périgny et les 5,6 hectares du site des Brises Marines sont acquis en septembre 2010 par la CdC pour un montant de 3 millions d’euros.

Une vocation sociale avant tout

Alain Dreano a rappelé que « ce prix était de 2 millions d’euros inférieur à la proposition initiale de 5 millions d’euros, mais que compte tenu du positionnement de la CdC, désireuse de reconvertir le site en lui conservant une vocation sociale, la PEP déclinait alors les offres des promoteurs pour permettre à la CdC la construction de services en faveurs des familles et de la vie permanente sur l’île de Ré ».

Ouvertes aux familles depuis le 1er septembre 2014, « Les Salicornes » accueillent 16 enfants (20 places pouvant toutefois être offertes aux parents). A sa tête, Carole Pilorgé, éducatrice, assistée d’une équipe de sept personnes dont deux éducatrices de jeunes enfants. Pour madame la directrice, quatre orientations y sont prioritaires, à savoir : « un accueil personnalisé et de qualité de l’enfant et de sa famille, la recherche du bien être et de l’épanouissement de l’enfant, l’accompagnement de l’enfant dans le recherche et l’acquisition de son autonomie et son accompagnement dans la socialisation ».

Pour le président de la CdC, « cette structure répond à la problématique de l’île de Ré qui compte aujourd’hui 18 500 habitants permanents et qui en accueille environ 300 nouveaux tous les ans, ce qui laisse envisager une population de 20 000 habitants à l’horizon 2020. Il faut donc construire des logements pour garder les familles et les enfants si l’on veut assurer une vie permanente sur l’ensemble du territoire ».

 

Financement de l’investissement (hors terrain)

– CAF : 147 200€

– Région (contrat régional de développement durable) : 200 000€

– Département : 120 400€

– Etat : 150 000€

D’où un total de subventions de 617 600€ (62,25 %)

Part de la Communauté de Communes : 374 530€ (37,75 %).

Jean-Pierre Pichot

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires