Enfants et jeunes

Sport et éduction

Les jeunes se mobilisent pour la Semaine olympique et paralympique

Chaque enfant participant a reçu du Conseil départemental un Tee-Shirt « Terre de jeux 2024 ». DR
Publié le 14/03/2020

L’école Louis Gaucher et le collège des Salières figurent parmi les 25 établissements de l’académie labellisés « Génération 2024 ». Un engagement qui vise à mêler tout au long de l’année les valeurs du sport à l’éducation au travers d’activités variées. La semaine nationale (SOP) dédiée du 3 au 8 février était l’occasion d’une sensibilisation particulière.

Gageons que dans un peu plus de quatre ans, même les récalcitrants qui bougonnaient que Paris n’a pas assez d’argent pour accueillir un tel événement, presseront comme tous, le nez sur l’écran pour suivre les exploits de champions applaudis par une génération largement motivée.

À la rentrée 2018 un appel d’offres pour encourager le développement de la pratique sportive en milieu scolaire et universitaire était lancé dans l’impulsion des Jeux Olympiques de 2024 par les ministères chargés de l’éducation, de l ’agr icul ture et des sports. Pour passer les sélections et valider le label, les projets proposés devaient intégrer des principes de citoyenneté, tels que l’égalité des chances, et donc la lutte contre les discriminations et plus particulièrement l’inclusion des personnes en situation de handicap.

À Sainte-Marie et Saint-Martin, les élèves ont pris leur rôle d’ambassadeur très au sérieux !

« Amitié, Respect et Excellence » : « Coume oune Éloise 2024 ! »

Mais que vient faire Éloise aux jeux olympiques ? La légende ne nous dit pas si la jeune-fille brisa tant de cœurs dans la région qu’elle aurait mérité de porter la flamme. « C’est ainsi que les enfants ont choisi de nommer le projet de l’école » indique la directrice Sylvie Florentin, qui précise que cela signifie : « comme un éclair » en patois saintongeais.

Symbole de cet éclair, Youssef Krou est un parrain pour l’heure engagé dans la course à la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo. C’est son entraîneur Loïc de Kergret du Ré Beach Club qui le représentait lors de cette semaine sous le signe de l’entraide et du fair-play.

Le champion de volley-ball (il a participé aux JO d’Athènes en 2004) était également présent avec sa soeur Maël au collège pour honorer ce temps fort du programme vers 2024. Aux Salières, on travaille sur l’amitié, le respect et la notion de dépassement de soi. La création d’une section sportive option Beach Volley et sports nautiques témoignent de la volonté de l’établissement de promouvoir l’activité physique régulière comme levier d’épanouissement personnel.

Scolarité et handicap

Dans le prolongement de la Journée nationale du sport scolaire, et en amont de la Journée olympique (elle aura lieu mardi 23 juin), la Semaine olympique et paralympique (SOP) était pour cette nouvelle édition un moment clé pour porter l’ambition pédagogique de changer le regard de chacun sur le handicap.

Ateliers, exposés, expositions, rencontres, débats, toutes les classes ont mené une réflexion collective sur l’intégration de l’« Autre » et de ses particularités. Les 6e ont longuement échangé avec Cathy et Noël, tous deux privés de l’usage de leurs jambes dans des circonstances différentes.

Chaque jour, les élèves ont pu se familiariser à la pratique handisports : sarbacane, torball, cécifoot, beach assis, parcours en fauteuil… Le soir, les jeunes rentrent un peu changés, conscients en tout cas d’avoir la chance d’être en pleine capacité quand tant développent une telle énergie à suivre un rythme qui convoque une force intime que les vertus du sport incarnent.

Marie-Victoire Vergnaud

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires